MARTEL Christiane, Hélène, Marie-Jeanne, Évelyne

Par Jacques Girault

Née le 7 août 1949 à Lorgues (Var) ; institutrice dans le Var ; militante syndicaliste du SNI-PEGC et de la FEN.

Fille des instituteurs Antoinette et Louis Martel, militants syndicalistes, Christiane Martel fit sa scolarité à l’école annexe, au collège d’enseignement général puis au lycée de jeunes filles de Draguignan. Elle entra à l’École normale d’institutrices de Draguignan en 1965. Elle devint en 1969 institutrice à l’école d’application Frédéric Mistral. La directrice et le directeur de l’École normale la sollicitèrent pour qu’elle accueille des normaliennes et des normaliens, ce qu’elle accepta. À 25 ans (âge requis), elle obtint le certificat d’aptitude à l’enseignement dans les écoles annexes et d’application.

Elle fit partie des responsables qui représentaient la Fédération de l’Éducation nationale au moment du transfert de la préfecture de Draguignan à Toulon, au cours duquel les organisations syndicales luttèrent contre ce déplacement abusif et veillèrent à ce que l’intérêt des personnels soit pris en compte.

Christiane Martel, élue au conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs et des professeurs de collège peu après sa sortie de l’école normale, en devint la secrétaire générale en 1976. Elle fut la plus jeune secrétaire départementale et fut élue à la Commission administrative paritaire départementale et au Conseil départemental de l’enseignement primaire. Elle était secrétaire départementale quand éclata le « conflit des maternelles » : appliquant la consigne syndicale de limitation des effectifs à 35 élèves, cinq directrices furent sanctionnées et privées de leur salaire pour « service non fait ».

Secrétaire adjointe de la section départementale de la FEN, militante de la tendance « Unité, indépendance, démocratie », elle entra au bureau national du SNI-PEGC en 1980, puis au secrétariat national en 1985, où elle occupa la responsabilité de secrétaire générale adjointe chargée des écoles. Durant cette période, elle participa aux négociations sur la revalorisation des enseignants. Lors du congrès national de la FEN à Lille en 1985, elle fut chargée de défendre la résolution générale au titre de la majorité fédérale. Elle siégea au conseil d’administration national de la Mutuelle Assurance Elèves au titre de la FEN.

Après seize années comme permanente en raison de ses responsabilités syndicales, elle souhaita mettre fin à son mandat en 1990, et reprit son poste d’instituteur formateur à l’école Jules Ferry à Draguignan. Puis, elle choisit d’exercer dans les quartiers difficiles (zones d’éducation prioritaire de La Seyne et de Toulon) comme formateur puis comme conseillère pédagogique.

Dès son retour dans le Var, elle milita à nouveau à la MAE, aux Pupilles de l’Enseignement Public, à l’Office central de la coopération à l’École, et à la section départementale de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale dont elle fut pendant deux ans la présidente du comité de section.

Sympathisante socialiste, elle adhéra au Parti Socialiste en 1992, alors qu’elle n’avait plus de mandat syndical.

Mariée à Draguignan en juillet 1969 avec Serge Colin, instituteur, divorcée en 1974, elle vivait, en 2012, avec Claude Caldani, professeur militant syndicaliste et habitait Le Revest-les-Eaux.

Retraitée en 2004, elle succéda à Caldani comme secrétaire départementale de la Fédération générale des retraités en 2007 tout en étant, depuis 2005, déléguée départementale de l’Éducation nationale.

En 2011, elle fut désignée au Comité départemental des retraités et Personnes Âgées. Élue au Bureau, elle animait une commission « bien vieillir dans le Var »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140636, notice MARTEL Christiane, Hélène, Marie-Jeanne, Évelyne par Jacques Girault, version mise en ligne le 24 mai 2012, dernière modification le 28 avril 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressée. — Notes de Jean-Paul Roux.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément