CAMUS Arnold.

Par Freddy Joris

Rochefort (pr. Namur, arr. Dinant), 2 décembre 1878 – Forest (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale), 4 février 1938. Enseignant, membre de la Ligue ouvrière, conseiller communal socialiste de Forest.

Docteur en sciences physiques et mathématiques de l’Université de Liège (pr. et arr. Liège), Arnold Camus enseigne les mathématiques à l’Athénée et au Lycée de Saint-Gilles (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale) pendant trente-cinq ans. Il adhère à la Ligue ouvrière de Forest peu après son arrivée dans la capitale. Élu membre du Bureau de bienfaisance - devenu en 1925 Commission d’assistance publique (CAP) - de Forest en 1906, Camus est président de cet organisme dès l’année suivante et le reste jusqu’en 1931. Il entre au conseil communal de Forest en 1912 et y siège jusqu’à sa mort.

Pendant la Première Guerre mondiale, Arnold Camus s’occupe activement de diverses œuvres sociales. C’est sous son impulsion que l’hôpital de Forest est alors transformé en école et que des contrats d’hospitalisation sont conclus avec Bruxelles. Il crée aussi l’école de musique de Forest en 1912 et est encore parmi les fondateurs de l’Athénée et du Lycée en 1928-1929.

Arnold Camus est professeur à l’École des mandataires communaux, créée en 1920 à Bruxelles. Il contribue également à la création de deux réalisations de La Prévoyance sociale, l’orphelinat de Solières, dans la commune de Ben-Ahin (aujourd’hui commune de Huy, pr. Liège, arr. Huy) et le home de vieillards de Fallais (aujourd’hui commune de Braives, pr. Liège, arr. Waremme). Enfin, Arnold Camus se soucie de l’expansion du Peuple dont il est un correspondant assidu. Il est membre du Collège des commissaires de La Presse socialiste à partir de 1919, et secrétaire de cet organisme durant ses dernières années.

Cet actif militant forestois est enterré civilement.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140720, notice CAMUS Arnold. par Freddy Joris, version mise en ligne le 5 juin 2012, dernière modification le 12 janvier 2020.

Par Freddy Joris

SOURCE : Le Peuple, 5 et 7 février 1938 (icono).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément