BOCQUET Thadée, Urbain, Joseph

Par Louis Botella, Jean-Jacques Doré

Né le 26 octobre 1896 à Angerville-le-Martel (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 22 juin 1976 au Havre-Graville (Seine-Maritime)é ; mécanicien, chauffeur de route, sous-chef puis chef de brigade d’ouvriers aux chemins de fer de l’État ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) de Seine-Inférieure.

Fils d’un maçon et d’une tisserande, Thadé Boquet, blond aux yeux bleus d’ 1 m. 71, fut incorporé le 11 avril 1915. Après un séjour à Dakar dans les tirailleurs sénégalais jusqu’en mai 1916, il rejoignit le front début 1917. Blessé en août 1918, le sergent Bocquet servit au camp militaire de Fréjus-Saint-Raphaël avant d’être affecté comme chauffeur de route au dépôt de Mantes-la-Ville (Yvelines) des chemins de fer de l’État le 21 janvier 1919. Il s’y maria avec Germaine Cottrel le 24 avril 1920.

Muté au Havre le 21 mars 1932 comme sous-chef de brigade d’ouvriers il s’y remaria avec Berthe Fauque le 27 juillet et ils s’installèrent 13 boulevard d’Harfleur. Militant de la CGT, il prit en charge le secrétariat de la section technique des mécaniciens et chauffeurs du syndicat des Cheminots du Havre de 1932 à 1935.

En retrait après la fusion avec les unitaires de la CGTU, il fut élu secrétaire du syndicat général des Cheminots confédérés après l’éviction des militants communistes en janvier 1940. Il était assisté de Léopold Duval et Paul Dif (secrétaires adjoints) de Gaston Vaysse (trésorier), de Georges Cribier (trésorier adjoint) et de Yves Le Moal (archiviste). Réélu jusqu’en 1944, il intervint au congrès de la Fédération nationale des chemins de fer (Fédération légale) qui eut lieu le 3 et 4 février de cette année-ci à la Mutualité à Paris.

Cheminot retraité, résidant toujours au Havre, il fut élu trésorier adjoint de l’Union départementale FO de Seine-Inférieure lors de son congrès constitutif du 7 mars 1948 à Rouen.

Thadée Bocquet, père de deux enfants, décoré de le croix de guerre, fut fait chevalier de la Légion d’honneur en 1958.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140802, notice BOCQUET Thadée, Urbain, Joseph par Louis Botella, Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 11 mars 2021, dernière modification le 11 mars 2021.

Par Louis Botella, Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Mun. Rouen. — Direction des affaires sociales de la préfecture, dossiers non versés aux archives. — La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 15 mars 1932 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Comptes-rendus des congrès fédéraux. — Notes de Georges Rivelli. — Arch. Dép. Seine-Maritime 2 Z 8500, État civil, Registre matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément