RABALLAND Gustave

Né le 24 août 1907 à Saint-Jean-de-Monts (Vendée), mort le 4 janvier 1994 ; ajusteur ; militant communiste de Rezé (Loire-Atlantique) ; déporté.

Membre du Parti communiste depuis 1933, ajusteur à la SNCASO, Gustave Raballand fut le secrétaire adjoint du Comité de Front populaire de Rezé et le responsable de la propagande au Parti communiste et des Comités de défense de l’Humanité (CDH) pour le sud de la Loire à Nantes et à Rezé.

Affecté spécial dans son usine, il fut rappelé le 24 janvier 1940 et envoyé en Algérie à Blida puis à Ouargla. Démobilisé le 3 septembre 1940. Il repritson travail et milita clandestinement.

Arrêté le 7 décembre 1940, il fut conduit à la prison de Nantes puis au centre de résidence surveillée du Croisic et libéré le 16 avril 1941.
Aux Chantiers de la Loire il pratiqua le sabotage des compresseurs et de l’outillage. Il recruta pour l’OS, récupéra des armes et distribua tracts et journaux clandestins.

Le 23 juin 1941, Gustave Raballand fut arrêté sur son lieu de travail par des Allemands, enfermé à la Prison du Champ de Mars, puis transféré le 13 juillet 1941 au camp de Royallieu à Compiègne et déporté à Auschwitz dans le convoi du 6 juillet 1942 dit des « 45000 ». Il tenta sans succès de s’évader.
Il est enregistré à son arrivée à Auschwitz.

Gustave Raballand fut libéré le 14 ou le 15 avril par les troupes américaines et arriva à Paris (Hôtel Lutétia), le 13 mai 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140847, notice RABALLAND Gustave, version mise en ligne le 8 juin 2012, dernière modification le 8 juin 2012.

SOURCES : Pour une biographie plus développée, par Claudine Cardon, voir http://politique-auschwitz.blogspot.fr/2008/03/raballand-gustave.html. Cette notice lui doit tout.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément