OLIVIÉ Jean-Jacques, Camille

Par Louis Botella

Né le 1er décembre 1929 à Boisse-Penchot (Aveyron) ; agent de l’EDF ; syndicaliste Force ouvrière (FO) de l’Aveyron puis des Basses-Pyrénées [Pyrénées-Atlantiques] ; secrétaire général de l’Union locale FO d’Orthez (1959-1981) ; militant socialiste.

Jean-Jacques Olivié
Jean-Jacques Olivié

D’une fratrie de de deux filles et de deux garçons, Jean-Jacques Olivié, fils d’un lamineur et d’une mère au foyer, suivit des études et obtint le diplôme de comptable. Il entra dans le monde du travail en 1952 comme agent administratif à l’EDF au centre de Decazeville (Aveyron). Immédiatement, il milita activement au sein de FO tant au niveau de son syndicat que de l’Union locale FO de Decazeville dont le secrétaire général fut alors Eugène Costes.

Ayant obtenu sa mutation pour Orthez (Basses-Pyrénées), son épouse, agent de l’Education nationale, étant d’origine basque, Jean-Jacques Olivié reprit ses activités syndicales au sein de sa nouvelle résidence. Secrétaire du syndicat FO d’EDF, il succéda en 1959 à Pierre Baratchar*, également de l’EDF, en fonction depuis 1948, au poste de secrétaire général de l’Union locale FO d’Orthez. Jean-Jacques Olivié fut reconduit dans cette fonction jusqu’en 1981. Il fut alors remplacé par Bernard Bidegainbery (Ameublement).

Il représenta également son organisation syndicale dans les instances locales et régionales d’EDF : sous-comité du site EDF d’Orthez, comité du site EDF de Bayonne...

Jean-Jacques Olivié termina sa carrière professionnelle en novembre 1988 comme chef de groupe principal au centre EDF d’Orthez.

Il s’impliqua aussi dans la vie associative locale : président, entre 1990 et 2002, de l’association Solidarité Orthez Service, membre actif de l’Amicale laïque d’Orthez...

D’abord membre des jeunesses socialiste puis, depuis 1953, de la SFIO ensuite du Parti socialiste.

Marié avec Elisabeth Irigoin, ils eurent deux enfants, Patrick, régleur et demeurant en Normandie, et Joëlle, aide-soignante à l’hôpital public d’Orthez et conseillère municipale (sympathisante socialiste) de cette commune.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140894, notice OLIVIÉ Jean-Jacques, Camille par Louis Botella, version mise en ligne le 15 juin 2012, dernière modification le 15 juin 2012.

Par Louis Botella

Jean-Jacques Olivié
Jean-Jacques Olivié

SOURCE : Informations transmises en juin 2012 par Jean-Jacques Olivié.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément