ANDRY Ernest.

Par Jean Neuville

Âgé de 33 ans en 1907. Ouvrier mineur, délégué d’un groupe d’ouvriers mineurs lors de la Commission d’enquête sur la durée du travail de 1907.

Domicilié à Anderlues (pr. Hainaut, arr. Thuin), Ernest Andry travaille à la mine depuis l’âge de treize ans. Il est ouvrier à veine depuis dix ans au siège n° 2 du charbonnage de Fontaine-l’Évêque (pr. Hainaut, arr. Charleroi), au moment où il dépose, au nom des mineurs de Fontaine-l’Évêque, devant la Commission d’enquête sur la durée du travail dans les mines de houille (section et groupe de Charleroi), le 24 juillet 1907.

Ernest Andry déclare se rallier aux déclarations d’Émile Mathieu, venu témoigner à titre personnel le 23 juillet. Ce dernier demande la limitation de la journée de travail à huit heures, descente et remontée comprises. Il termine sa déposition en dénonçant l’absence de sécurité dans les mines qui l’a obligé à chômer plusieurs jours.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article141267, notice ANDRY Ernest. par Jean Neuville, version mise en ligne le 18 juillet 2012, dernière modification le 10 avril 2020.

Par Jean Neuville

SOURCE : Commission d’enquête sur la durée du travail dans les mines de houille. Enquête orale. Déposition des témoins. Section et Groupe de Charleroi, Bruxelles, 1907, p. 47-47, 77.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément