AUGUSTE François.

Par Jean Neuville

Âgé de 35 ans en 1907. Ouvrier mineur à veine, délégué du Syndicat des mineurs de Quaregnon (pr. Hainaut, arr. Mons) à la Commission d’enquête sur la durée du travail de 1907.

Domicilié à Quaregnon, François Auguste travaille au siège du Nord du du Rieu-du-Cœur. En dix-huit ans, il a été occupé dans tous les charbonnages de Quaregnon. Il dépose, au nom du Syndicat des mineurs de Quaregnon, le 22 juillet 1907, devant la Commission d’enquête sur la durée du travail dans les mines de houille, dans la section de Mons et le groupe de Mons. Il demande la réduction de la journée de travail à huit heures, descente et remonte comprises, pour toutes les catégories de mineurs. Cette demande se justifie, selon lui, par les conditions pénibles du travail de mineur.

François Auguste intervient à nouveau à la séance du 23 juillet pour répondre à certaines dépositions patronales. Il ne souhaite pas la mise en place d’une réduction du temps de travail par étapes mais bien directement, après la réorganisation du travail dans les mines.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article141303, notice AUGUSTE François. par Jean Neuville, version mise en ligne le 19 juillet 2012, dernière modification le 28 mars 2020.

Par Jean Neuville

SOURCE : Commission d’enquête sur la durée du travail dans les mines de houille. Enquête orale. Déposition des témoins. Section et groupe de Mons, Bruxelles, 1907, p. 1-3, 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément