VINCENT-NEVEU Gabriel, Léon

Par Louis Botella

Né le 18 juillet 1895 à Saint-Claude (Jura), mort le 26 mai 1980 à Saint-Claude ; ouvrier diamantaire ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) du Jura.

Fils naturel de Joséphine Vincent, Gabriel Vincent-Neveu, ouvrier diamantaire, figura, en mars 1945, sur la liste des candidats présentés par la CGT lors de l’élection ou de la désignation des membres du conseil de prud’hommes de Saint-Claude. Le mois suivant, il fut signalé comme étant membre du conseil d’administration de la bourse du travail de cette ville, puis en décembre de la même année, il occupait la fonction de membre du bureau de l’Union locale CGT de Saint-Claude.
.
Gabriel Vincent, président de la Chambre syndicale CGT des ouvriers diamantaires de Saint-Claude, fut l’un des fondateurs de l’Union locale FO de Saint-Claude, datant du 27 février 1948 et dont le premier congrès eut lieu le 27 mars suivant.

_ En février 1953, Gabriel Vincent fut encore président de ce syndicat, fondé en 1884 (voir Henri Poinard*), et fort de plus de 500 membres.

Il s’était marié le 6 décembre 1919 à Saint-Claude avec Andrée Lethiévent.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article141370, notice VINCENT-NEVEU Gabriel, Léon par Louis Botella, version mise en ligne le 11 janvier 2016, dernière modification le 12 janvier 2016.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Dép. Côte-d’Or, 40 298, 40 M 300. — Arch. Dép. Jura - 43 J 1 et 2. — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 19 février 1953. — Charles Heimsberg in Les syndicats ouvriers diamantaires de Saint-Claude au temps de leur construction transfrontalière, [s.d.]. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément