BOUFFIOUX Jean-Baptiste.

Par Jean Neuville

Ouvrier tailleur de pierres, impliqué dans une coalition ouvrière à Ligny (aujourd’hui commune de Sombreffe, pr. et arr. Namur) en mars 1886.

Jean-Baptiste Bouffioux de Ligny est accusé par Jules Lenoir, directeur de carrières à Ligny, d’avoir, le 22 mars 1886, participé à un rassemblement ouvrier revendiquant une hausse salariale et d’avoir porté des coups à un employé. Le même jour, Jean-Baptiste Bouffioux est condamné à un mois de prison.

Le 7 avril, Fremet, directeur de fabrique à Ligny, écrit à l’avocat Gérard à Namur, à propos de cette affaire : « …Pour moi la cause première revient au directeur qui n’aime pas l’ouvrier de Ligny et qui, par ses procédés, est cause des désordres qui se sont passés dans notre commune (...). C’est donc tout bonnement en haine de l’ouvrier que ceux-ci sont poursuivis par le directeur. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article141432, notice BOUFFIOUX Jean-Baptiste. par Jean Neuville, version mise en ligne le 2 août 2012, dernière modification le 16 janvier 2020.

Par Jean Neuville

SOURCE : BAYER-LOTHE J., Documents relatifs au mouvement ouvrier dans la province de Namur au XIXe siècle, 2e partie : 1849-1886, Paris-Louvain, 1969, p. 147-149 (Cahiers du Centre interuniversitaire d’histoire contemporaine, 57).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément