LESSIAU Raoul, Marcel

Par Jacques Girault

Né le 21 mars 1892 à Joigny (Yonne), mort le 17 septembre 1977 à Fontaine-les-Dijon (Côte d’Or) ; professeur ; résistant ; militant socialiste SFIO en Côte d’Or.

Fils d’un agent voyer, Raoul Lessiau obtint le baccalauréat. Étudiant à la faculté des sciences de Paris, titulaire des certificats de calcul intégral et différentiel (1913 et 1914), il termina sa licence ès sciences à la faculté des sciences de Dijon (certificats de mécanique rationnelle et d’astronomie en 1920). Mobilisé d’août 1914 à juin 1920 dans un régiment d’infanterie, élève officier de réserve, il participa aux combats sur le front à partir d’avril 1915 et fut blessé le 14 septembre 1918 au Moulin de Laffaux (bras droit amputé).

Raoul Lessiau, qui avait été surveillant d’internat au lycée Lakanal à Sceaux en 1913-1914, fut nommé délégué pour l’enseignement des mathématiques au collège Augustin Thierry à Blois (Loir-et-Cher) en 1921. Titularisé professeur en 1923, il donnait aussi des cours de physique et chimie à l’école d’agriculture en hiver. Nommé au lycée de Tournon (Ardèche) en 1930, il obtint une chaire au lycée Carnot à Dijon en 1931 et fut, en plus, interrogateur en classe de préparation à Saint-Cyr à partir de 1937.

Socialiste SFIO, Raoul Lessiau participa à la Résistance comme lieutenant FFI dans le groupe Bayard dans l’Yonne, à partir du 14 juillet 1944. Un de ses fils, résistant, fut fusillé par les Allemands. Membre du Comité départemental de Libération, il fut détaché de l’Éducation nationale, le 1er octobre 1944, pour participer à la commission de vérification des internements administratifs et à la commission d’épuration.

Raoul Lessiau fut candidat unique de la gauche au deuxième tour des élections municipales de Dijon en mai 1945 et candidat aux élections des deux Assemblées nationales constituantes en 1945 et 1946 sur les listes socialistes. Dans la fédération socialiste SFIO, il fut membre de la commission exécutive, chargé de la commission des anciens combattants.

Raoul Lessiau reprit son enseignement au lycée jusqu’à sa retraite en 1953. Il avait aussi un complément d’enseignement à l’école des Beaux Arts. Il s’était marié en octobre 1920 à Paris (VIIe arr.). Le couple avait six enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article141548, notice LESSIAU Raoul, Marcel par Jacques Girault, version mise en ligne le 24 août 2012, dernière modification le 3 mai 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F/1a/3221, F17 25586 B. — Archives de l’OURS, dossiers Côte d’Or. — Presse. — Notes de Gilles Morin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément