FLERCHINGER Martial, Roland

Par Claude Pennetier, Michèle Rault

Né le 14 octobre 1919 au Kremlin-Bicêtre (Seine, Val-de-Marne), mort le 22 août 2009 à Cambo-Les-Bains (Pyrénées-Atlantiques) ; monteur électricien  ; conseiller municipal communiste de Gentilly  ; secrétaire de l’Union locale CGT d’Ivry-sur-Seine.

Fils d’une fleuriste, légitimé par le mariage de Marcel Flerchinger, (égoutier en 1940) et d’Albertine Perret le 15 septembre 1924 au Kremlin-Bicêtre, Martial Flerchinger se maria au Kremlin-Bicêtre le 13 janvier 1940 avec Raymonde Weiler, confiseuse. Il était alors électricien.

Martial Flerchinger fut élu conseiller municipal communiste de Gentilly (Seine) le 8 mars 1959. Il fut réélu le 14 mars 1965. Le maire était Charles Frérot puis Hélène Edeline.

Le Travailleur du 31 mars 1962 annonçait  : « Notre camarade Roland Flerchinger, délégué CGT du personnel à la SKF, militant actif de notre parti, vient de recevoir une lettre de licenciement. Frappé par la poliomyélite, notre camarade est soigné depuis le mois d’août et c’est au moment précis où Roland Flerchinger entre en convalescence que le directeur, se retranchant derrière la loi évoque la rupture de contrat. » Le 22 septembre 1962, le même journal revint sur cette affaire : « Remis de sa longue maladie, notre camarade militant de la SKF s’est vu notifier son licenciement, son refus de réintégration. (…) Ainsi, c’est parce qu’il refusait d’être un « délégué maison » que notre camarade a été privé de sa place. »

Sans doute devenu permanent, Martial Flerchinger fut secrétaire de l’union locale des syndicats d’Ivry en 1964, 1969, 1970 et 1971

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article141664, notice FLERCHINGER Martial, Roland par Claude Pennetier, Michèle Rault, version mise en ligne le 3 septembre 2012, dernière modification le 4 septembre 2012.

Par Claude Pennetier, Michèle Rault

SOURCES : Arch. Dép. Val-de-Marne, 1 Mi 2426.— Arch. Com. Gentilly, séries : K1 172 CB (liste électorale 1950), 174 AE. — Arch. Com. Ivry-sur-Seine. — Le Travailleur, hebdomadaire communiste du canton d’Ivry-sur-Seine. — État civil du Kremlin-Bicêtre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément