CAPOCCI Armand, Jean

Par Louis Botella

Né le 18 novembre 1924 à Paris (IVe arr.), mort le 22 février 2010 à Paris (XIIIe arr.) ; journaliste CGT puis Force ouvrière (FO) ; secrétaire général du Syndicat général FO des journalistes.

Fils d’Oreste Capocci, secrétaire général de la Fédération FO des employés et cadres, Armand Capocci, journaliste, fut l’un des fondateurs, en février 1948, du Syndicat FO des journalistes. Il siégea à son conseil syndical depuis les années 50. En mai 1963, il fut signalé comme étant secrétaire de ce syndicat.
Il succéda en octobre 1966 à Roger Michaud à la tête de ce syndicat national. Jean-Michel Grunenbaum prit la suite quelques années plus tard.

Armand Capocci figura parmi les 45 premiers signataires de "l’Appel à l’opinion" contre les attentats visant les syndicalistes de l’USTA (Union syndicaliste des travailleurs algériens) - proche de Messali Hadj - , appel lancé le 17 octobre 1957 par « La Vérité ». Puis, son nom apparut également sur la liste des 26 membres du Comité de solidarité et de défense des syndicalistes algériens publiée en février 1958 par « La Révolution prolétarienne. »

Armand Capocci fit don de son corps à la science.

Sa sœur aînée, Jeanne fut l’épouse de Jean-Pierre Coadou, secrétaire fédéral, pendant de très longues années, de la Fédération syndicaliste FO des cheminots et le fils d’Armand Capocci, Jean-Dominique, milita encore en 2010 au sein de la Fédération FO des employés et cadres.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article141708, notice CAPOCCI Armand, Jean par Louis Botella, version mise en ligne le 4 septembre 2012, dernière modification le 5 décembre 2020.

Par Louis Botella

Œuvre : L’avenir du syndicalisme, Hachette, 1967.

SOURCES : Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1956 et de 1969. — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 23 février 1950, 22 mai 1963, 19 octobre 1966. — La Morasse, organe du Syndicat général FO des journalistes, mars 2010. — Le Journal des Employés et Cadres, organe de la Fédération FO des employés et cadres, mars 2010. — Nedjib Sidi Moussa in Face à la guerre d’Algérie : transactions anticoloniales et reconfigurations dans la gauche française, Studi di Storia Comtemporeana, janvier 2012, www.diacronie.it. — Site Internet : deces.matchid.io.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément