ABEZGAUS Marcel

Par Louis Botella

Syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) dans l’industrie des ciments de la région parisienne.

En novembre 1935, Marcel Abezgaus siégeait au conseil du syndicat CGT des cimentiers, maçons d’art et aides de la Seine.

Marcel Abezgaus (aussi orthographié Abezgauss) fut le secrétaire général du syndicat FO des ouvriers des industries cimentières de la région parisienne, à partir du début des années 50, au moins, jusqu’en 1963 au moins. Le responsable pour les employés et agents de maîtrise pour ce secteur d’activité fut Paul Boixel.

En novembre 1960, Marcel Abezgaus fut élu ou réélu membre suppléant puis titulaire du comité exécutif de la Fédération FO du Bâtiment et du Bois. En novembre 1966, il fut reconduit une nouvelle fois dans cette fonction.

Au plan interprofessionnel, il fut élu ou réélu, en mai 1952, à la commission exécutive de l’Union syndicale FO de la région parisienne.

En retraite et demeurant à Argenteuil (Val-d’Oise), il était membre du bureau de l’Union locale FO d’Argenteuil-Bezons au cours des années 1978 1981 ; il y avait aussi les fonctions de trésorier pendant une année.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article141820, notice ABEZGAUS Marcel par Louis Botella, version mise en ligne le 21 décembre 2016, dernière modification le 6 octobre 2019.

Par Louis Botella

SOURCES : Le Peuple, organe quotidien du syndicalisme, 19 novembre 1935 (BNF-Gallica). — Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1950 à 1963. — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 8 mai 1952, 30 novembre 1960. — Jean-Pierre Perche et Alain Emile in 50 ans de syndicalisme libre, Fédération générale FO du bâtiment, du bois, du papier-carton, de la céramique et des matériaux de construction, [1998]. — Arch. personnelles de Gonzalo San Geroteo*.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément