BLOCKMANS Frans.

Par Willy Haagen

Né le 7 janvier 1911 à Anvers (Antwerpen, pr. et arr. Anvers), mort le 13 octobre 1962 à Anvers ; archiviste, professeur d’université ; militant socialiste, dirigeant syndical régional dans les services publics, conseiller communal socialiste à Mortsel.

Frans Blockmans effectua ses études secondaires à l’Athénée royal d’Anvers et ses études supérieures à l’Université de l’État à Gand (Gent, pr. Flandre orientale, arr. Gand) où, en 1933, il devint docteur en philosophie et lettres (section Histoire). Du 1er octobre 1934 au 30 septembre 1940, il fut aspirant et, de 1940 à 1946, associé au Fonds national de recherche scientifique (FNRS). En 1940, il fut nommé assistant à la faculté de philosophie et lettres de l’Université de Gand. Il devient archiviste de la ville d’Anvers en 1943 et fut nommé professeur d’histoire à l’Université de Gand en 1944.

Avant et pendant la Seconde Guerre mondiale, les activités de Frans Blockmans se situaient principalement au niveau scientifique, bien qu’il fût membre actif de l’association libérale d’étudiants « ‘t Zal wel gaan » (Ça ira). Avant 1940, il faisait de la propagande pour la formation d’un parti socialiste flamand autonome qui servirait mieux les intérêts des ouvriers que le Parti ouvrier belge (POB). Après 1945, il devint président de la Centrale générale des services publics (CGSP) d’Anvers.

À partir de 1948, Frans Blockmans fut membre du conseil communal de Mortsel (pr. et arr. Anvers) où il devint chef de l’opposition. De 1952 à 1962, il siégea au bureau exécutif de la Fédération d’arrondissement d’Anvers. Pendant le congrès du Parti socialiste belge en 1953, il critiqua la tendance bruxelloise du PSB et l’incompréhension des socialistes wallons face aux revendications flamandes. À l’intérieur du parti, il prit plusieurs fois position pour une option socialiste pour le mouvement flamand. Ainsi, en janvier-février 1957, il prit part à des actions pour l’amnistie. Frans Blockmans était administrateur du fonds du logement de la ligue des familles de Courtrai.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article142194, notice BLOCKMANS Frans. par Willy Haagen, version mise en ligne le 28 septembre 2014, dernière modification le 11 octobre 2021.

Par Willy Haagen

SOURCES : LUYCKX, T. (onder de hoofdredaktie van), Liber Memorialis, 1913-1960, deel III, Faculteit der rechten, Gent, 1960 – Encyclopedie van de vlaamse beweging, t. I, Tielt, 1983 – Volksgazet, 15 october 1962 ; p. 7 (icono) ; 16 october 1962, p. 19 ; 18 october 1962, p. 6.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément