BLONDÉ Arsenius, dit « Tjenne Blondé ».

Par Willy Haagen

Adinkerke (aujourd’hui commune de La Panne, pr. Flandre occidentale, arr. Furnes - Veurne), 19 novembre 1880 – Ostende (pr. Flandre occidentale, arr. Ostende), 13 décembre 1971. Officier de marine, dirigeant syndical socialiste dans la marine de pêche, conseiller communal d’Ostende.

Fils de Philippus Blondé, pêcheur, et d’Isabella Debeerst, Arsénius Blondé, dit Tjenne Blondé navigue, à l’âge de sept ans déjà, sur un bateau de pêcheurs. À l’âge de dix-neuf ans, il obtient le diplôme de capitaine de pêche maritime. En 1914, il est chargé d’une mission « officieuse » de recherche sur la pêche maritime belge au Congo belge, expédition qui sera entravée par la Première Guerre mondiale. Pendant cette période, il part en Angleterre et y devient officier de la marine anglaise.

Après la guerre, Tjenne Blondé revient à Ostende. Les actionnaires de la Pêcherie à vapeur du Congo n’ont pas vraiment abandonné l’affaire et il est envoyé en Angleterre pour équiper un navire spécial pour l’expédition. Entretemps, une grève éclate à Ostende et Blondé, qui, déjà avant 1914, est président de l’Union des pêcheurs, y participe. La grève se termine en 1920 et l’armateur Bauwens le congédie.

Avec Louis Zonnekeyn*, Tjenne Blondé se rend chez Edouard Anseele, pour lui faire part de ses ennuis. Il est alors décidé que la meilleure défense des pêcheurs belges consiste à essayer d’entrer dans la pêcherie, en créant une société d’armateurs sous la forme d’une coopérative ou sous une autre forme et d’acheter des bateaux. La base de l’Oostendsche rederij (Société d’armateurs d’Ostende), surnommée De Roode vloot (La flotte rouge), est donc formée par le syndicat et par la coopérative, Vooruit (En avant), de Gand qui, le 6 novembre 1920, organise une première rencontre. Un comité d’étude est créé, dans lequel siège Tjenne Blondé.

Le 1er octobre 1921, la société d’armateurs est créée officiellement. Tjenne Blondé achète trente parts. Il se porte également garant pour l’achat de bateaux en Angleterre. À partir de l’achat du troisième bateau, en novembre 1921, il devient capitaine d’embarquement, bien qu’il navigue de temps en temps comme capitaine de remplacement.

Tjenne Blondé est membre de la commission administrative de la Voorzorgskas der Vissers (Caisse de prévoyance des pêcheurs) de 1921 à 1926, membre de la Hulpkas voor de slachtoffers der zee (Caisse d’aide aux victimes de la mer) et siège au Hogere raad der zeevisserij (Conseil supérieur des pêcheries maritimes). Il s’occupe du trafic d’armes pour le Front populaire en Espagne et, lors du procès, est acquitté. Il est administrateur de l’Armement ostendais. Le 9 septembre 1947, un nouveau bateau entre au service de la société d’armateurs d’Ostende, il est nommé Capitaine Arsène Blondé.

Sur le plan politique, de 1921 à 1939, Tjenne devient conseiller communal socialiste d’Ostende. Il est réélu après 1945. Il démissionne en 1964. Époux de Virginia Celestina Mathildis Vanwetter, femme d’ouvrage, Tjenne Blondé est porteur de dix-neuf médailles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article142197, notice BLONDÉ Arsenius, dit « Tjenne Blondé ». par Willy Haagen, version mise en ligne le 5 octobre 2012, dernière modification le 25 septembre 2021.

Par Willy Haagen

SOURCES : Voor allen, arrondissement Ostende-Veurne-Diksmude, 29 mei 1944 (icono) ; 10 november 1946 ; 1ste juni 1951 (icono) ; 15 maart 1953 (icono) ; 25 december 1971 – VANDECASTEELE L., De Oostensche rederij NV 1921-1950, Bredene, 1980 – NUITTEN K., Bijdrage tot de geschiedenis van de socialistische arbeidersbeweging te Oostende : politieke en organisatirische ontwikkeling (1880-1940), onuitgegeven licentiaatsverhandeling, Brussel, VUB, 1974, p. 374.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément