HARDIJNS Hélène, épouse BOUCHERY.

Par Willy Haagen

1888 − Malines (Mechelen, pr. Anvers - Antwerpen, arr. Malines), 7 juillet 1969. Militante à la Jeune garde socialiste, militante des Socialistische vooruitziende vrouwen, épouse de Désiré Bouchery.

Fille de Ferdinand Hardijns*, rédacteur en chef de Vooruit (en avant), Hélène Hardijns est élevée, dès sa plus tendre enfance, dans un milieu socialiste. À l’âge de seize ans, elle milite déjà dans les Jeunes gardes socialistes (JGS). Elle devient secrétaire de rédaction du journal, De Stem der vrouw (La voix de la femme). Elle se plaint, entre autres, des mauvaises conditions dans l’industrie textile gantoise.

À Malines, après son mariage avec Désiré Bouchery dont elle a une fille et un garçon, Hélène Hardijns continue à militer dans le mouvement socialiste, principalement dans les Socialistische vooruitziende vrouwen (SVV - Femmes prévoyantes socialistes). Avant 1914, elle fait suivre, par les femmes socialistes de Gand, des cours à la Centrale d’éducation ouvrière (CEO). Avec Jozef Verbert*, elle est membre de la Commission d’assistance publique (CAP) de Malines. Hélène Hardijns a sans cesse montré de l’intérêt pour les problèmes sociaux et culturels.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article142214, notice HARDIJNS Hélène, épouse BOUCHERY. par Willy Haagen, version mise en ligne le 5 octobre 2012, dernière modification le 10 décembre 2019.

Par Willy Haagen

SOURCE : Volksgazet, 10 juli 1969, p. 21 ; 18 september 1963, p. 6.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément