BREUGELMANS Jan, Frans.

Par Willy Haagen - Jean Neuville

Turnhout (pr. Anvers - Antwerpen, arr. Turnhout), 26 septembre 1886 – Turnhout, 5 juillet 1957. Ouvrier de fabrique puis permanent du Belgische werklieden partij, dirigeant mutualiste, dirigeant coopératif, conseiller communal de Turnhout, sénateur de l’arrondissement de Malines-Turnhout.

De 1898 à 1913, Jan Breugelmans travaille en métallurgie. Il est alors appelé aux fonctions de propagandiste permanent du Belgische werklieden partij (BWP - Parti ouvrier belge) à Turnhout. Il y remplace Driesschaert qui n’a pu tenir le coup que quatre ans, étant donné les difficultés de la propagande dans la région. Là, Breugelmans assume simultanément la charge de l’action politique et celle de l’action syndicale.
Laroche*, secrétaire de la Fédération générale des syndicats d’Anvers, demande, lors du Congrès de 1914 de la Commission syndicale (CS) du Parti ouvrier belge, le financement d’un deuxième poste de permanent. Corneille Mertens*, dirigeant de la CS, répond qu’un permanent pour le mouvement syndical pourra être envisagé « dans un avenir rapproché ».

Jan Breugelmans s’occupe également de la mutualité. À partir de 1911, il est secrétaire de la mutualité, De Vereenigde socialistische metaalbewerkers (Les métallurgistes socialistes réunis). Il est aussi administrateur de la mutualité Bond Moyson de Turnhout qui connaît des difficultés en juillet 1918.

Dans le domaine coopératif, Jan Breugelmans est, en 1908, cofondateur de la coopérative, De volkswil (La volonté populaire), dont il est administrateur pendant de longues années. Cette coopérative est reprise par la Kooperatief verbond (Fédération coopérative) d’Anvers en 1942 à la suite de graves difficultés. À partir de 1923, Breugelmans s’occupe également de la société coopérative, Het Feestpaleis (Le palais des fêtes).

Au cours de la Première Guerre mondiale, Jan Breugelmans est membre de plusieurs comités d’aide et d’alimentation dans le nord de la Campine. Après l’Armistice, il fait partie du Conseil de conciliation et d’arbitrage de l’arrondissement de Turnhout.

Sur le plan politique, Jan Breugelmans devient conseiller communal en 1921, fonction qu’il assume jusqu’en 1938. Il est le premier sénateur socialiste élu pour Malines-Turnhout et siège du 27 décembre 1932 au 6 mars 1939. Jan Breugelmans collabore à Voor allen (Pour tous) et à Nieuws uit de Kempen (Nouvelles de la Campine).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article142243, notice BREUGELMANS Jan, Frans. par Willy Haagen - Jean Neuville, version mise en ligne le 5 octobre 2012, dernière modification le 4 janvier 2020.

Par Willy Haagen - Jean Neuville

SOURCES : DE VULDERE R., Biografisch repertorium der belgische parlementairen, senatoren, en volkvertegenwoordigers, 1830-1965, RUG, Gent, 1965 – VAN MOLLE P., Le Parlement belge 1894-1972, Anvers, 1972 – SERWY V., La coopération en Belgique, t. IV : La vie coopérative - Dictionnaire biographique, Bruxelles, 1952 – VAN GAEL F., 75 jaar Bond Moyson Turnhout 1908-1983. Herdenkinsbrochure naar aanleiding van de viering op 16-17 april 1983, Turnhout, 1983 – Volksgazet, 7 juli 1957 – Rapports. Congrès du POB 1914 et 1921 – Compte-rendu du VIIIe congrès de l’Office coopératif belge tenu à Anvers les 19 et 20 juin 1921, s.l., 1921.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément