LACROSAZ Maxime

Par Michel Aguettaz

Né le 28 novembre 1914 à Saint Pierre de Rumilly (Haute-savoie), exécuté le 10 juin 1944 au lieu-dit le Croc, plateau du Revard (Savoie) ; résistant FTP.

Maxime Lacrosaz habitait Aix-les-Bains. Marié et père d’un enfant, il était menuisier.
Le 7 juin, il partit pour le plateau du Revard avec un groupe dirigé par Maurice Setti. Installé au chalet du Croc, Maxime Lacrosaz fut surpris avec ses compagnons, au petit matin du 10 juin, par une section allemande. Il fut exécuté à proximité du chalet avec cinq de ses camarades de combat.
Un monument commémoratif a été érigé sur les lieux de l’exécution.

Le Revard, la Féclaz (Savoie) : 10 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article143235, notice LACROSAZ Maxime par Michel Aguettaz, version mise en ligne le 28 novembre 2012, dernière modification le 31 juillet 2021.

Par Michel Aguettaz

SOURCES : Musée savoisien. — Arch. Dép. Savoie, 961 W 31. — Johannès Pallière, La campagne des Bauges, Cabédita, 1997.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément