BOYER Albert [Cheminot]

Par Jean-Claude Guillon

Né le 27 novembre 1918 à Lyon (Rhône) ; conducteur d’autorail ; syndicaliste CGT et communiste.

Après sa scolarité et l’obtention du certificat d’études primaires, Albert Boyer fit son apprentissage de fraiseur chez Hotchkiss, à Saint-Denis, où il travailla jusqu’en 1939 avant d’être mobilisé. Il adhéra à la CGT en 1936.
En août 1943, il entra à la SNCF comme conducteur d’autorail et adhéra l’année suivante au Parti communiste. Il fut membre du comité de section des cheminots de 1953 à 1960, puis secrétaire de cellule des Roulants en 1960 et 1961. Il fut également membre du comité fédéral de 1960 à 1962 et en 1964 et 1965.
Il prit sa retraite le 1er décembre 1968, puis milita au sein de la section des cheminots retraités. En 2003, n’ayant plus d’activité militante pour raison de santé, il aimait encore parler des luttes passées auxquelles il avait activement participé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1437, notice BOYER Albert [Cheminot] par Jean-Claude Guillon, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 13 décembre 2011.

Par Jean-Claude Guillon

SOURCES : Comités fédéraux du PCF. — Témoignage d’Albert Boyer.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément