LOTHE Jean, Auguste, Jules

Par Annie Pennetier

Né le 15 avril 1920 à Mehun-sur-Yèvre (Cher), fusillé comme otage le 9 mai 1942 à Bourges (Cher) ; deuxième fusillé du Cher ; militant communiste du Cher.

Fils d’un employé des chemins de fer habitant de Foëcy (Cher), Jean Lothe fut arrêté pour distribution de tracts communistes par la police française. Détenu à la prison de Bourges, il fut désigné comme otage en représailles à l’attentat de Caen du 1er mai 1942, contre un train de permissionnaires. Les Allemands le fusillèrent à Bourges le 9 mai 1942, en même temps de Jacques Masse, jeune vierzonnais qui avait été pris pour les mêmes raisons. Tous les deux furent inhumés à Saint-Doulchard : Jacques Masse, fosse 427 et Jean Lothe, fosse 414.

Son nom figure, à Bourges, sur la stèle commémorative des fusillés de Montifaut et la plaque commémorative de la Fédération communiste du Cher ainsi que sur le monument aux morts de Foëcy.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article143800, notice LOTHE Jean, Auguste, Jules par Annie Pennetier, version mise en ligne le 2 février 2015, dernière modification le 19 février 2021.

Par Annie Pennetier

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 3 (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Cher. — Notes Maurice Renaudat. – Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément