GAGNEUR Marie-Louise [née MIGNEROT]

Né en 1832 dans la Jura, morte le 17 février 1902 ; écrivaine ; fouriériste.

Marie-Louise Mignerot fut élevée dans un milieu fouriétiste. Sa mère avait participé aux débuts de la colonie de Cîteux (Côtes-d’Or)son père, vigneron, était également acquis aux principes de l’École sociétaire.
Elle gagna Londres à dix-huit ans et écrivit une brochure sur le paupérisme londonien, texte qui fut remarqué par la fouriériste Wladimir Gagneur , journaliste qui devint son époux en 1856.

Ele publia des feuilletons, des romans, des essais, développant des thèses féministes, libre-penseuses et pacifistes. En 1871, elle ne fut pas favorable à la Commune.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article143830, notice GAGNEUR Marie-Louise [née MIGNEROT], version mise en ligne le 28 décembre 2012, dernière modification le 28 décembre 2012.

SOURCE : Cecilia Beach, « Marie-Louise Gagneur : la force de l’idée », Cahiers Charles Fourier, n° 23, 2012.

Version imprimable Signaler un complément