GOËSSE Eugène, Henri, René dit SPADA

Par Annie Pennetier

Né le 23 avril 1924 à Paris (XVIIIe arr.), fusillé le 23 novembre 1943 à Bourges (Cher) ; résistant FTPF.

Fils d’Henri Goesse et d’Henriette Dordain, charcutiers, Eugène Goesse fut domicilié à Franconville (Oise). Il était le neveu de Gabriel Dordain, responsable FTPF du Cher.
En avril 1943, il intégra le maquis de Gron (La Maison Blanche), Roland Champenier rassemblait des jeunes berrichons et nivernais pour la lutte armée. Le campement se déplaça, Ménétréol-sur-Sauldre, les îles de la Loire près d’Argenvières, Feux, puis les effectifs augmentant, le groupe de maquisards se scinda et sous la responsabilité d’Eugène Goësse dit Spada, un camp s’installa à Bréviandes où dans l’école d’André Laloue avaient été cachées les armes parachutées en juin1943.
Parti en mission, Spada fut arrêté, le 16 septembre, son maquis attaqué et les cinq maquisards présents arrêtés. Selon la DAVCC il aurait été arrêté le 30 octobre 1943, à Bourges par la Sipo-SD.
Interné dans la prison de la ville, Eugène Goesse fut condamné à mort par le tribunal allemand FK 776 de Bourges le 11 novembre 1943 et fusillé le 23 novembre 1943 à 7h47, au lieudit Montifaut, polygone de Bourges avec son oncle Gabriel Dordain, Roger Melnick, André Schulpen, Julien Guillaume, Michel Pluquet, Georges Roger et Raymond Sadan.

Il fut inhumé au cimetière Saint-Lazare, fosse 870. lI avait dix-neuf ans.

Son nom figure à Bourges, sur la stèle commémorative des fusillés de Montifaut, sur la plaque de la Fédération communiste du Cher et sur le monument aux morts de Marseilles-les-Aubigny " A la mémoire des FTPF du Groupement Cher et Nièvre tombés pour la Libération 1943-1944".
La lettre d’adieu d’adieu adressée à sa mère 46 rue de la Grange aux Belles à Paris n’a pas été réceptionnée par elle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article143899, notice GOËSSE Eugène, Henri, René dit SPADA par Annie Pennetier, version mise en ligne le 4 février 2015, dernière modification le 28 mai 2021.

Par Annie Pennetier

SOURCES : DAVCC, Caen BVIII4 liste S 1744 (notes Thomas Pouty). — Arch.Dép. Cher 1W362. — La Résistance dans le Cher 1940-1944, Amis du Musée de Bourges, op. cit. — Jean-Claude Martinet, Histoire de l’Occupation et de la Résistance dans la Nièvre, op.cit. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément