SADAN Raymond, Pierre

Par Claude Pennetier, Julien Lucchini

Né le 5 novembre 1922 à Herry (Cher), fusillé le 23 novembre 1943 à Bourges (Cher) ; ouvrier agricole ; résistant.

Fils de Paul, Alexandre Sadan, cultivateur, et d’Eugénie Giraud, sans profession, Raymond Sadan, ouvrier agricole demeurant à Ivoy-le-Pré (Cher), était célibataire.
Raymond Sadan fut réquisitionné en 1943 au Service du travail obligatoire (STO), et travailla à la construction du Mur de l’Atlantique. Au bout de trois mois, profitant d’une permission de sept jours, il devint réfractaire et rejoignit les Francs-tireurs et partisans (FTP) d’Ivoy-le-Pré. Il était membre du groupe Liberté.
Il fut sans doute dénoncé après que des habitants d’Ivoy-le-Pré se furent rendu compte de la présence de résistants dans le bois. Arrêté le 17 septembre 1943 par la Sipo-SD, Raymond Sadan fut incarcéré à la prison du Bordiot, à Bourges, condamné à mort le 11 novembre suivant par le tribunal militaire allemand FK 776 de Bourges, puis fusillé le 23 novembre 1943 à Montifaut, polygone de Bourges, avec huit camarades.
Selon le témoignage de Roland Pastout, qui l’avait connu au STO, le maire d’Ivoy et l’archevêque seraient intervenus pour le faire libérer, en vain. Raymond Sadan fut inhumé au cimetière Saint-Lazare, fosse 874.
Le nom de Raymond Sadan figure sur la stèle commémorative des fusillés de Bourges, ainsi que sur le monument aux morts de Marseilles-lès-Aubigny.
La mention « Mort pour la France » lui a été attribuée par le ministère des Anciens Combattants le 11 février 1949.
Son père était membre de l’Association des familles de fusillés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article143903, notice SADAN Raymond, Pierre par Claude Pennetier, Julien Lucchini, version mise en ligne le 14 novembre 2014, dernière modification le 27 février 2017.

Par Claude Pennetier, Julien Lucchini

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII 4, Liste S 1744 (Notes Thomas Pouty). – Musée de la Résistance nationale, fichier de l’Association des familles de fusillés. – Témoignage de Roland Pastout. – Mémorial GenWeb. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément