LESAGE Marie

Par Claude Pennetier

Née le 13 janvier 1898 à Doville (Manche) ; résistante morte en déportation vers le 19 mars 1943.

Memoire vive.org

Née à Doville (Manche) dans une famille nombreuse de petits-cultivateurs, Marie Lesage était avant guerre sympathisante communiste. Elle prit contact avec la résistance Front national par son beau-frère Pierre Vastel, chef fossoyeur à Équerdreville, futur fusillé.
Elle fut arrêtée le 18 février 1942 à Cherbourg pour avoir logé le résistant Roger Bastion. On lui avait annoncé la visite f’un responsable de Paris. Un camarade de Cherbourg alla le chercher à la gare (chacun avait un norceau de passe "cher" "bourg") et le conduisit cher Marie Lesage qui tenait un café rue Gambetta à Équerdreville. Le "camarade responsable" était un policier.
Elle fut déporté par le convoi du 24 janvier 1943, dit des "31 000". D’après Charlotte Delbon, elle disparut au regard de ses camarades quelques jours avant l’arrivée. On dispose de sa photo à Auschwitz. Selon l’acte de décès du camp, elle mourut à Birkenau le 19 mars 1943.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article144025, notice LESAGE Marie par Claude Pennetier, version mise en ligne le 7 janvier 2013, dernière modification le 22 mars 2019.

Par Claude Pennetier

Memoire vive.org

SOURCES : Notes de Martine Reby-Hinard. — Mémorial de la déportation, op. cit..æ Notes de Yves Jégouzo.— Mémoire vive.org.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément