PERRIAND Charlotte

Par Jacques Barsac

Née en 1903, morte en 1999 ; architecte, urbaniste, photographe ; cofondatrice de l’Union des Artistes Modernes, membre de l’AEAR et de la Maison de la Culture

Architecte, urbaniste, designer, photographe, Charlotte Perriand est une figure majeure de l’histoire de la modernité. Liée aux avant-gardes européennes, japonaises et brésiliennes, elle a combattu pour mettre les avancées modernes au service du plus grand nombre, plaidé pour la diversité culturelle et œuvré pour une modernité humaine.

Dans les années 1930, proche de Jean Nicolas, Francis Jourdain, Jean Richard Bloch, cofondatrice de l’Union des Artistes Modernes, membre de l’AEAR et de la Maison de la Culture, c’est une créatrice engagée dans la mouvance communiste jusqu’au Pacte Germano-Soviétique. Trois mois avant l’arrivée au pouvoir du Front Populaire, elle dénonça « La Grande misère de Paris » à travers un photomontage géant exposé au Grand Palais, s’attirant ainsi les foudres des autorités, puis fit la promotion du programme agricole du Front Populaire avec son ami Fernand Léger lors de l’exposition internationale de Paris en 1937.

Pendant 70 années de création, Charlotte Perriand déploya une œuvre pionnière multiforme, toujours à la pointe des avancées et des besoins de la société, tout en s’opposant fermement à la société de consommation.

Le Centre Pompidou lui a rendu hommage à travers une rétrospective en 2005, ainsi que de nombreux musées. Plusieurs ouvrages significatifs lui sont consacrés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article144048, notice PERRIAND Charlotte par Jacques Barsac, version mise en ligne le 9 janvier 2013, dernière modification le 9 janvier 2013.

Par Jacques Barsac

SOURCE : Notes de Jacques Barsac. — Ceci est une notice d’attente qui fera place à texte plus développé lorsque Jacques Barsac aura terminé l’ouvrage biographique qu’il prépare.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément