WALTZ Edouard

Par Patrick Auzende

Né le 5 mai 1913 à Colmar (Haute-Alsace, Alsace-Lorraine), mort le 28 septembre 1996 ; typographe alsacien ; syndicaliste CGT du Livre, président du Syndicat des Margeurs et Margeuses et auxiliaires de Colmar.

Fils de Jean Baptiste Waltz et de Catherine Heim, Edouard Waltz naquit le 5 mai 1913 à Colmar, en Haute-Alsace, en Alsace-Lorraine, région de l’Empire allemand de 1871 à 1918. Edouard Waltz était l’aîné d’une famille de 4 garçons. Sur le plan professionnel, il choisit les métiers du livre. Edouard Waltz fut embauché avant la seconde guerre mondiale au journal "Le Rhin Français". Il y exerça le métier de chef d’expédition pendant plus de 30 ans. Edouard Waltz fut ensuite employé à l’imprimerie du journal L’Alsace pendant une année.

Au début de la seconde guerre mondiale, Edouard Waltz fut fait prisonnier à Neuf-Brisach dans le Haut-Rhin. Puis il fut incorporé de force dans l’armée allemande et il fut envoyé au front de Yougoslavie. Edouard Waltz fut fait à nouveau prisonnier. Il fut détenu dans une quinzaine de camps avant de rejoindre Colmar. Suite à ces épreuves, Edouard Waltz fut un des membres de l’Association des Évadés et Incorporés de Force (ADEIF). En 1960, Edouard Waltz fut employé au centre de formation professionnelle pour adultes où il exerça la fonction de maître d’internat pendant 15 ans jusqu’à sa retraite.

Sur le plan syndical, Edouard Waltz adhéra au Syndicat des Margeurs, Margeuses et auxiliaires de Colmar. Cette organisation syndicale est membre de la 176e section de la Fédération Française des Travailleurs du Livre CGT. Edouard Waltz y occupa la fonction de président de la section de Colmar des auxiliaires de la Fédération Française des Travailleurs du Livre pendant une trentaine d’années.

Pour ces engagements, Edouard Waltz reçut en 1958 la croix de chevalier du mérite social. Il fut également décoré de la médaille d’or, d’argent et vermeil du travail.

Père de deux fils puis de trois fils d’un second mariage, Edouard Waltz habitait au 2, rue Maurice Ravel à Colmar. Edouard Waltz mourut le 28 septembre 1996.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article144333, notice WALTZ Edouard par Patrick Auzende, version mise en ligne le 24 janvier 2013, dernière modification le 28 janvier 2018.

Par Patrick Auzende

SOURCES : L’Alsace, 1er novembre 1996.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément