SCHINDHELM Hugo

Par Patrick Auzende

Né en 1843, mort en 1902 ; typographe alsacien ; président-fondateur du Syndicat Typographique de Strasbourg de 1871 à 1874 et de 1875 à 1895.

Hugo Schindhelm naquit en 1843 dans une famille protestante en Allemagne. Il fut président-fondateur du Syndicat Typographique de Strasbourg de 1871 à 1874 et de 1875 à 1895.

L’industrialisation du secteur graphique alsacien et l’intégration de l’Alsace-Lorraine à l’Empire allemand entraînèrent la création d’une organisation syndicale du livre distincte des organisations mutualistes. Le 18 septembre 1871 fut fondée la « Section Strasbourgeoise des Typographes et des Imprimeurs », conséquence du changement des rapports sociaux entre patrons et ouvriers et de l’intégration de la classe ouvrière alsacienne à la classe ouvrière allemande. Les typographes allemands arrivés après la défaite française jouèrent un rôle important. Hugo Schindhelm assisté de Dahlmann et Mutterer furent les premiers dirigeants du syndicat typographique en Alsace. Bien que le droit à l’exercice syndical était extrêmement réglementé et limité par les lois antisocialistes de Bismarck - pour chaque réunion syndicale, une autorisation du commissariat de police du quartier était nécessaire et deux policiers étaient de faction devant le local -, le président Schindhelm, le secrétaire Dahlmann et le trésorier alsacien Mutterer développèrent l’organisation syndicale avec courage et ténacité.

A partir de 1886, la répression des organisations syndicales se fit moindre et en 1890 la législation antisocialiste fut abolie par Guillaume II.

En 1882, grâce au mutualisme le Syndicat du Livre étend son influence à toute l’Alsace-Lorraine. Il existe désormais des sections syndicales à Strasbourg (168 membres), à Metz (32 membres), à Mulhouse (31 membres), et bientôt à Colmar.
Puis en 1885, dix sous sections syndicalement sont fondées dans les villes moyennes : Barr, Bischwiller, Brumath, Erstein, Haguenau, Molsheim, Sarre-Union, Saverne Schiltigheim et Wissembourg. L’affiliation à la Fédération allemande des Imprimeurs se fit la même année.

En 1893, la section de Strasbourg comptait 246 adhérents, c’est-à-dire 70% des typographes de la ville et en 1902, 556 membres, sans compter 68 auxiliaires et 35 lithographes. Depuis l’origine, l’organisation syndicale regroupe en son sein la quasi-totalité de la profession.

La période allemande correspond à une phase d’expansion du Syndicat du Livre en Alsace-Lorraine. Le président Schindhelm, le secrétaire Dahlmann et le trésorier alsacien Mutterer furent ces précurseurs du syndicalisme du livre en Alsace-Lorraine jusqu’au début du 20e siècle.

Hugo Schindhelm mourut en 1902.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article144385, notice SCHINDHELM Hugo par Patrick Auzende, version mise en ligne le 24 janvier 2013, dernière modification le 28 janvier 2018.

Par Patrick Auzende

SOURCES : Dernières Nouvelles de Strasbourg, 14 août 1902, 18 août 1902.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément