OTT Charles

Par Patrick Auzende

Né le 7 novembre 1896 à Saint-Jean-Lès-Saverne (Basse-Alsace ; Alsace-Lorraine), mort le 21 mars 1970 ; typographe alsacien ; syndicaliste CGT du Livre, délégué strasbourgeois aux congrès régionaux Alsace-Lorraine en 1926, 1930, 1931 et 1932, réviseur de caisse du Syndicat typographique de Strasbourg en 1929, assesseur de 1930 à 1932 puis secrétaire du Groupe régional Alsace-Lorraine de 1932 à 1969 ; trésorier de la caisse des veuves et des invalides des Typographes d’Alsace-Lorraine en 1938, membre de la Commission régionale du Fonds Social de la Caisse de Retraite.

Charles Ott naquit le 7 novembre 1896 à Saint-Jean-Lès-Saverne en Basse-Alsace, en Alsace-Lorraine, région de l’Empire allemand de 1871 à 1918. Sur le plan professionnel, Charles Ott choisit les métiers du livre. De 1911 à 1915, Il fit son apprentissage typographique à l’imprimerie Gilliot à Saverne en Basse-Alsace. Puis en 1919, il décida de partir pour Strasbourg et de passer son brevet de maîtrise. Charles Ott trouva d’abord une place à l’imprimerie Weber située dans le quartier de Robertsau à Strasbourg. Puis il partit pour l’imprimerie Müh-Leroux où il exerça la spécialité de linotypiste. Par ailleurs, il fut délégué syndical dans cette imprimerie.
Charles Ott changea à nouveau d’employeur. Il se fit embaucher à la société Composition Mécanique Zimmer. Enfin, Charles Ott fut employé aux Dernières Nouvelles de Strasbourg. Charles Ott partit en retraite le 1er avril 1963.

Charles Ott adhéra au Syndicat Typographique de Strasbourg en 1919. Cette organisation syndicale fondée le 18 septembre 1871 est reconnue depuis le 1er juillet 1919 comme la 175e section de la Fédération Française des Travailleurs du Livre CGT. Charles Ott participa activement à la vie démocratique du Syndicat et exerça des responsabilités au plus haut niveau dans les années 30. Il fut d’abord délégué strasbourgeois aux congrès régionaux entre 1926 et 1932. Ensuite, Charles Ott fut élu en mars 1929 réviseur de caisse du Syndicat typographique de Strasbourg et le 20 juillet 1930 lors du congrès régional, il fut élu assesseur au Comité régional. Enfin, Charles Ott accéda à la responsabilité de trésorier régional le 3 septembre 1932. Il resta à ce poste jusqu’au 1er janvier 1969. Charles Ott reçut pour ses services rendus au syndicat la médaille d’or des Syndicats Professionnels pour ses 30 années d’activité au Comité régional.

Parallèlement à ses engagements syndicaux, Charles Ott développa un fort sens social et mutualiste. En Alsace, le monde du Livre est caractérisé très tôt par l’existence de nombreuses caisses mutuelles de solidarité (Société Typographique de Strasbourg en faveur des malades et des invalides fondée en 1783 ; caisse des veuves et des invalides des typographes d’Alsace-Lorraine fondée en 1835 ; mutuelle des travailleurs du livre de Strasbourg fondée en 1910). Ces sociétés de secours sont des caisses d’entraide mais également des lieux de défense collective et d’affirmation d’une appartenance à une profession. Le mutualisme a contribué à la naissance du syndicalisme typographique le 18 septembre 1871. Charles Ott mit donc ses compétences au service de la caisse des veuves et des invalides des Typographes d’Alsace Lorraine. Il fut trésorier de cette caisse en 1938. Charles Ott fut membre de la commission régionale du Fonds Social de la Caisse de Retraite. En octobre 1960, en reconnaissance de son engagement, Charles Ott fut fait officier du Mérite Social, ordre créé en 1936 (décret du 25 octobre) en remplacement de la médaille de la Mutualité (1898), de la médaille de la Prévoyance Social (1922) et de celle des Assurances Sociales (1923).

Charles Ott mort le 21 mars 1970.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article144399, notice OTT Charles par Patrick Auzende, version mise en ligne le 25 janvier 2013, dernière modification le 25 janvier 2013.

Par Patrick Auzende

SOURCES : Le Travailleur du Livre, n° 4, p. 2, avril 1970.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément