BELLAERT Emile

Par François Aurigny, Jean-Pierre Besse, Louis Botella

Né le 10 décembre 1923 à Bazicourt (Oise) ; allumettier ; syndicaliste Force ouvrière (FO) de l’Oise.

Fils d’ouvriers agricoles à Saint-Martin-Longueau, Emile Bellaert obtint son certificat d’études vers 1937. Mobilisé encore en 1945, il fit partie des troupes françaises d’occupation en Allemagne. Ensuite, il fut affecté en Indochine. Victime d’une paralysie faciale de son séjour en Indochine et longuement soigné, il obtint, en 1951, un emploi à l’usine d’allumettes de Saintines dans laquelle il travailla pendant 45 années.

Il adhéra rapidement à FO et devint le secrétaire du syndicat FO des allumettiers de Saintines, Emile Bellaert fut élu, à plusieurs reprises (1964, 1971, 1973, 1979 et 1981) à la commission administrative de l’Union départementale FO de l’Oise.

Depuis juin 1974 au moins, il était secrétaire général adjoint de la Fédération FO des Tabacs et Allumettes, il eut en charge le secteur des manufactures d’allumettes. Toujours responsable de cette branche professionnelle, il siégeait encore au bureau fédéral après mai 1980.

En octobre 2009, il était le président de l’Association des retraités des Tabacs et Allumettes. Cette association était, dans un premier temps, affiliée à la FGTA (Fédération générale FO de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Tabacs). Emile Bellaert réussit à obtenir le transfert de son association à la Fédération FO des Finances, jugée plus apte à défendre les intérêts des retraités des manufactures d’allumettes, considérés comme d’anciens ouvriers de l’Etat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article144421, notice BELLAERT Emile par François Aurigny, Jean-Pierre Besse, Louis Botella, version mise en ligne le 24 juillet 2017, dernière modification le 27 mars 2020.

Par François Aurigny, Jean-Pierre Besse, Louis Botella

SOURCES : Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 6 juin 1974, 14 juin 1978, 21 mai 1980. — Arch. de l’UD FO de l’Oise (Informations transmises en juin 2017 par François Aurigny). — Entretien avec l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément