NIVET Louis

Par Alain Prigent

Ouvrier ; secrétaire de l’union locale CGT de Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) en 1944.

Ouvrier chez Chaffoteaux au Légué à Saint-Brieuc, Louis Nivet signa, au nom de la CGT avec Jules Etesse et Raymond Le Magourou, la convention collective de la métallurgie en décembre 1936. Après la guerre il travailla comme ouvrier métallurgiste à l’usine Sambre-et-Meuse de Saint-Brieuc. Il siégea, au titre de l’union départementale CGT à la commission départementale de reconstitution des organisations syndicales créée par le préfet des Côtes-du-Nord en novembre 1944. Secrétaire de l’union locale CGT de Saint-Brieuc, il présida la première grande réunion publique de la CGT après la Libération tenue au cinéma Le Splendide en novembre 1944. Il semble concentrer alors son activité dans son entreprise. Élu CGT du personnel en 1949, il assuma cette responsabilité en 1966 comme agent de maîtrise.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article144649, notice NIVET Louis par Alain Prigent, version mise en ligne le 4 février 2013, dernière modification le 4 février 2013.

Par Alain Prigent

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 10M40 (Chaffotteaux), 23W22. — Arch. de l’UD CGT des Côtes d’Armor (1944-1968). — Alain Prigent, Mondes du travail et syndicalismes dans les Côtes-du-Nord (1944-1984). Espaces, pratiques, cultures et représentations, DEA sous la direction de Jacqueline Sainclivier, Rennes II, 2004.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément