CALLEWAERT Charles.

Par Jean Neuville - Jean-Paul Mahoux

Bruxelles (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale), 1862 – Bruxelles, 23 septembre 1894. Typographe puis directeur d’une imprimerie, dirigeant de l’Association libre des typographes de Bruxelles puis de la Fédération typographique belge.

Charles Callewaert est un ouvrier typographe devenu par la suite directeur de l’Imprimerie des travaux publics (maison dite de labeur). Entré à l’Association libre des compositeurs et imprimeurs typographes de Bruxelles, il y exerce successivement les fonctions de commissaire du 7 décembre 1883 au 5 juin 1884, de secrétaire-adjoint du 5 juin 1884 au 4 juin 1885, de commissaire du 4 septembre au 2 décembre 1886 et de secrétaire du 3 décembre 1886 au 2 janvier 1889. Il remplit également les fonctions de bibliothécaire-adjoint du 5 juin 1884 au 8 novembre 1888.

Soucieux de combattre la politique patronale d’emploi d’apprentis sous-payés aux travaux qualifiés, Charles Callewaert défend dès le 27 novembre 1888 la création d’une section des adhérents. Celle-ci serait destinée à syndicaliser les jeunes ouvriers qui ne peuvent s’affilier à l’Association en raison des conditions d’âge requises par les statuts. Callewaert est membre de la commission à l’origine de cette section dont le principe est d’abord rejeté par un poll en 1888. La Section des adhérents est instituée après la grève générale des typographes de 1890. Son règlement est adopté à l’unanimité le 2 décembre 1890. Callewaert en est le premier président du 2 décembre 1890 au 2 juillet 1892. La même année, il devient membre du Comité administratif de l’École professionnelle de typographie, fondée le 16 novembre 1889, à la demande du syndicat.

Charles Callewaert est un des délégués de la commission administrative de l’Association libre lors des pourparlers avec les délégués de Concordia, la maison - catholique - des ouvriers de Bruxelles. Avant ces rencontres, l’Association avait décidé d’enjoindre à ses membres faisant partie de Concordia, de quitter cette société « si des tendances hostiles à l’association ou à ses principes s’y faisaient jour ». Après les pourparlers, l’interdiction est levée.

Charles Callewaert fait partie de la commission de quinze membres formée en mars 1890 « pour étudier les différentes propositions tendant à augmenter les ressources et à diminuer les dépenses et l’association de la caisse de retraite ». De plus, il est secrétaire-adjoint de la Fédération typographique belge du 8 juin 1888 au 2 janvier 1890 et président du 9 janvier au 2 juillet 1891.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article144689, notice CALLEWAERT Charles. par Jean Neuville - Jean-Paul Mahoux, version mise en ligne le 5 février 2013, dernière modification le 8 décembre 2019.

Par Jean Neuville - Jean-Paul Mahoux

SOURCES : HUBERT E., Historique de l’Association libre des compositeurs et imprimeurs typographes de Bruxelles, 1842-1892, Bruxelles, 1892, p. 296-306 – CONRARDY G., Histoire de la Fédération locale, Bruxelles, 1921 – DE BOË J., Un siècle de luttes syndicales : 1842-1952, Bruxelles, 1952 – Le Peuple, 25 septembre 1894, p. 3 – PEIREN L., De kinderen van Gutenberg. Geschiedenis van de grafische vakbeweging in België vóór 1975, Brussel-Gent, 2006.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément