MARTIN Antoine, Albert, Ambroise

Par Jacques Girault

Né le 5 avril 1900 à Auriol (Bouches-du-Rhône), mort 6 février 1966 à Nans-les-Pins (Var) ; agriculteur ; militant coopérateur ; maire de Nans-les-Pins.

Fils d’un cultivateur, Antoine Martin, catholique pratiquant, effectua son service militaire dans l’Infanterie (1920-1922). Il se maria en juin 1928 à Nans-les-Pins où il exploitait sa propriété. Le couple eut un garçon.
Antoine Martin devint conseiller municipal, le 5 mai 1935, sur une liste "républicaine de gauche" appuyée par le cercle de droite, "La Concorde" dont il était membre du conseil d’administration de 1937 à 1966. A la suite d’une dissolution, candidat sur la liste "d’union de la Concorde locale", réélu, le 19 janvier 1936, avec 130 voix sur 286 inscrits, il devint adjoint au maire. A la suite d’une nouvelle dissolution du conseil, réélu, le 11 juillet 1937, il ne conserva pas les fonctions d’adjoint. Adhérent du mouvement Dorgères, il exerçait des responsabilités dans les organisations coopératives locales (conseils d’administration du syndicat agricole de 1934 à 1966, de la coopérative vinicole dans la même période avec vice-présidence puis présidence, de la distillerie coopérative "La Provençale" du chef lieu de canton Saint-Maximin, secrétariat des mutuelles agricoles). Ayant conservé des biens à Auriol où ses parents demeuraient toujours, il était administrateur de la Caisse d’Épargne locale. En outre, il représentait le groupe de Nans aux assemblées générales de l’Union des coopérateurs du Var en 1938 et après la guerre.
Mobilisé dans l’Infanterie (novembre 1939-13 juillet 1940), Antoine Martin, démissionnaire du conseil municipal en août 1941, appartint à la section locale de la Légion des combattants français jusqu’à sa démission en 1943. Le 17 avril 1942, il fut désigné dans la délégation spéciale mise en place et parallèlement il appartenait à l’organisation locale de la Résistance.
Antoine Martin retrouva le conseil municipal lors des élections d’avril 1945. Elu maire en août 1946, aux élections municipales suivantes en octobre 1947, il redevint adjoint au maire, responsabilité qu’il conserva jusqu’en 1965. Consacrant ses activités aux organisations corporatives des milieux viticoles, il présida la société de chasse. Membre du conseil paroissial, il animait le comité organisateur des festivités religieuses en relations avec les traditions provençales et le Félibrige (comité de Saint-Éloi).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article145114, notice MARTIN Antoine, Albert, Ambroise par Jacques Girault, version mise en ligne le 21 février 2013, dernière modification le 8 septembre 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 18 M 92, 3 Z 2 14, 19. — Arch. Com. Nans-les-Pins. — Renseignements fournis par le fils de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément