MAZEL Benjamin

Né le 15 avril 1792 à Lodève (Hérault)  ; économiste, avocat à la Cour royale de Montpellier.

Benjamin Mazel se confond de toute évidence avec Mazel (aîné) et est le frère de Mazel Jacques, Benjamin (jeune).

Spécialiste du droit romain, Benjamin Mazel fut un auteur prolixe sur les mécanismes sociaux de la France dans les années 1820. Il semble être le premier à parler dans un titre de « mouvement social ». : Théorie du mouvement social ; dédié à toutes les chambres législatives. Première livraison, Montpellier et Paris, Gabon et Cie, 1823. Son frère Mazel Jacques, Benjamin (jeune) semble y avoir collaboré. Ils coopérèrent également à des Recherches sur le mécanisme social en France, Montpellier, Ricard, 1822.

Habitant Lodève (Hérault), Mazel aîné se donnait lui-même les qualifications suivantes : « Éditeur et auteur, ancien fabricant de draps, socialiste, fondateur du « Libre échange pratique sans argent », à la date du 29 décembre 1829, acte reçu par Haily, notaire à Paris ; auteur d’un Système d’assurances contre les faillites, publié le 2 juin 1823 : statuaire, peintre biblique et musicien ».

Il inséra dans le Tribun du peuple de Montpellier, le 3 avril 1848, une pièce en mauvais vers, « La Marseillaise électorale », qui débute ainsi :

« Travailleurs de toute la France,
Nous aurons la majorité ;
Mais pour vaincre avec assurance,
Faisons les travailleurs députés. »

Mazel fut lui-même candidat dans l’Hérault, sur la liste ouvrière, aux élections législatives du 23 avril. Il obtint un nombre de voix dérisoire. Mazel, personnage original, mérite de ne pas être absolument oublié surtout à cause de ses vues sur l’échange sans intervention de numéraire qui, pour ne pas être les premières dans l’histoire des utopies, ouvrent cependant le mouvement au XIXe siècle, et dépassent d’emblée les perspectives de suppression de la monnaie timidement offertes par Fourier dans un avenir certainement lointain.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article145292, notice MAZEL Benjamin, version mise en ligne le 27 février 2013, dernière modification le 27 février 2013.

SOURCES  : Bibliographie de la France, année 1825. — Collection du Mécontent (Le Tribun du peuple).

Version imprimable