NOLL Joseph

Par Léon Strauss

Mineur de la potasse dans le Haut-Rhin en 1919 ; délégué mineur et secrétaire du Syndicat CGT des Mineurs de la potasse du puits Amélie ; révoqué en juillet 1919, à l’origine d’une grève générale des mines de potasse.

Secrétaire du Syndicat CGT des mineurs de potasse du puits Amélie, licencié par la direction générale à la suite de l’appel national à la grève du 21 juillet 1919, et ce malgré l’annulation du mouvement. Devant le refus de le réintégrer opposé par le nouveau directeur général, Pierre de Retz de Servie, les 1100 mineurs des puits Amélie I, Amélie II , Max et Joseph-Else se mirent en grève le 27 juillet. Tous les puits du bassin furent occupés par l’armée. Le 28 août, en vertu de l’état de siège, le général de Pouydraguin , commandant le 8e corps d’armée, interdit les rassemblements de plus de trois personnes dans les communes du basson minier. Cette grève se prolongea jusqu’au 9 septembre après que la direction se fut engagée, selon Tinelli, à annuler le licenciement de Noll. Cependant, une autre source indique que la grève fut arrêtée après le conclusion d’un contrat collectif, mais que l’ouvrier licencié ne fut pas réintégré.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article145293, notice NOLL Joseph par Léon Strauss, version mise en ligne le 27 février 2013, dernière modification le 8 septembre 2020.

Par Léon Strauss

SOURCES : Freie Presse, Strasbourg, 28 juillet 1919. – Jean Acker, L’organisation et l’action syndicales en Alsace, Thèse Droit Paris, 1932, p.32-33. — Léon Tinelli, L’histoire inédite des Mines de Potasse 1904-1945, Mulhouse, 1999, p.43-57.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément