L’HOSTIS Pierre

Par Alain Prigent

Né le 14 mai 1908 à Plounez (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor), décédé le 9 mai 1970 à Kérity (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; marchand forain ; militant du PC clandestin des Côtes-du-Nord ; conseiller municipal de Kérity (1945-1947).

Installé comme marchand forain à Kerity avec son épouse Elisa Lhostis*, née Fontaine, il fut un des militants communistes de Paimpol les plus en vue avant-guerre, s’occupant de la structure paimpolaise du Secours populaire. Il fit partie du triangle paimpolais de direction du parti clandestin mis en place dès 1941. Il parvint à échapper à la police de Vichy au printemps 1943. Il se réfugia avec sa femme en Franche-Comté. À son retour, il témoigna à charge contre Léon Renard* lors de son procès en juin 1946.
A la Libération, il reprit ses activités professionnelles et militantes. Il fut élu conseiller municipal de Kérity. En 1947, il fut candidat sur la liste conduite par Charles Le Rol.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article145412, notice L'HOSTIS Pierre par Alain Prigent, version mise en ligne le 6 mars 2013, dernière modification le 6 mars 2013.

Par Alain Prigent

Sources : Arch. dép. Côtes d’Armor, 1043W32, activité du PCF (1940-1944) ; 20 W39 (Elections municipales 1947). —Arch. dép. Ille-et-Vilaine, 213W68, dossier de la Cour de Justice de Rennes, Procès Léon Renard, juin 1946. —Louis Pichouron, Mémoire d’un partisan Breton, Presses universitaires de Bretagne, 1969. —Alain Prigent, Histoire des communistes des Côtes-du-Nord (1920-1945), Saint-Brieuc, 2000. —Alain Prigent, Les femmes dans la Résistance dans les Côtes-du-Nord, Les Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, N°3/4, 1996. —Entretiens avec son épouse en novembre 1995.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément