PACQUERIAUD Marie (née PERRIN Marie]

Née le 18 août 1887 à La Chapelle-au-Mans (Saône-et-Loire), morte en déportation en juin ou décembre 1944 ; institutrice ; militante communiste de Saône-et-Loire.

Marie Pacqueriaud
Marie Pacqueriaud
Russie d’aujourd’hui, 1939

Fille de Jean Perrin, propriétaire, âgé de 30 ans, et de son épouse, née Pierrette Perruyot, âgée de 17 ans, Marie Perrin devint institutrice en Saône-et-Loire.

Elle épousa le 6 février 1913 à Châlons-sur-Saône, Henri Loisemont, tué à l’ennemi le 5 mars 1915 à Langemarche en Belgique.

Elle se remaria le 6 mars 1928 au Planois (Saône-et-Loire) avec Victor Pacqueriaud, commerçant à Gueugnon, et militait comme lui au Parti communiste. Institutrice à Clessy, Russie d’aujourd’hui, publia en 1939, une prise de position de Marie Pacqueriaud, en faveur d’un pacte franco-soviétique.

Pendant l’Occupation, le couple fut arrêté le 1er avril 1944. Lui fut déporté à Neuengamme (Allemagne) où il mourut le 26 décembre 1944. Pour elle des incertitudes subsistent sur le lieu et la date de sa mort : le dossier conservé au SHD (AC21P 5222327) mis à jour le 30 avril 2020, retient la date du 1er juin 1944 à Sarrebrück, date et lieu mentionnés en marge de son acte de naissance, tandis que le Mémorial de la déportation (matricule 42245) indique sa mort à Ravensbrûck le 31 décembre 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article145418, notice PACQUERIAUD Marie (née PERRIN Marie], version mise en ligne le 6 mars 2013, dernière modification le 11 mars 2021.
Marie Pacqueriaud
Marie Pacqueriaud
Russie d’aujourd’hui, 1939

SOURCES : Arch. Dép. Saône-et-Loire. — L’Humanité, 1937. — Le Courrier de Saône-et-Loire, 14 novembre 1938. — Brochure de la Fédération communiste de Saône-et-Loire, 1984. — Mémorial de la déportation. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément