MIGEON Adelin, Arthur, René

Par Frédéric Stévenot

Né le 3 juin 1896 à Chédigny (Indre-et-Loire), mort 6 juin 1956 à Chédigny  ; cheminot  ; militant communiste de l’Aisne.

Adelin Migeon était fils de charpentier. Il se maria à Chambourg (Indre-et-Loire) en novembre 1920. En 1942, il était père d’un enfant.
Chef de train au dépôt SNCF de Quessy-Tergnier (Aisne), il habitait à Tergnier (Cité du Nord, rue Braille). En 1928, il fut secrétaire du Syndicat unitaire des cheminots de Tergnier.

Avec Paul Doloy, il dirigea le sous-rayon communiste de Tergnier, et en fut élu secrétaire en 1932. La Fédération départementale du PC le présenta aux législatives d’avril 1928 dans la deuxième circonscription de Laon ; il recueillit 7,1 % des voix des inscrits au premier tour, et 3 % au second. Il fut à nouveau candidat dans la même circonscription en mai 1932, mais il n’obtient plus que 4,6 et 1,04 % des suffrages des électeurs inscrits.

Adelin Migeon fut à la tête de la liste communiste aux élections municipales du 21 mai 1933, à Quessy-Cité (actuellement commune associée de Tergnier, Aisne) , et devint conseiller municipal. Il se présenta aux cantonales d’octobre 1937 dans le canton d’Anizy-le-Château, après avoir candidat au conseil d’arrondissement dans le canton de La Fère en octobre 1934.

Il mourut le 6 juin 1956 à Chédigny.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article145470, notice MIGEON Adelin, Arthur, René par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 10 mars 2013, dernière modification le 31 mai 2017.

Par Frédéric Stévenot

SOURCES : Arch. Dép. Aisne, 11 468, 11 478. — Arch. nat. F7/12970 et 13130. — L’Exploité, 1932-1934. — Le Cri, 1933. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément