MALÉ Jean-Claude

Par Claude Pennetier

Né le 13 novembre 1947 à Castres (Tarn) ; mécanicien, assureur, VRP ; militant syndicaliste CGT et communiste des Pyrénées-Atlantiques.

Jean-Claude Malé à 46 ans
Jean-Claude Malé à 46 ans
Fourni par Jean-Claude Malé

Fils d’un gardien de prison, syndiqué à la CFTC et d’une employée, tous deux orphelins, Jean-Claude Malé eut une éducation religieuse. Il fréquenta l’école publique, obtint son CEP et fit un an de LEP dans la chaudronnerie. Apprenti mécanicien en cycles puis en automobile dans un cadre artisanal, il suivit des cours à la chambre de commerce de Pau et prépara un BEP. Il travailla ensuite dans assurance-vie (GAN) et fut cadre dans ce domaine puis VRP dans l’édition de 1972 à 2000. Il fut salarié de Hachette puis du Livre club Diderot de 1977 à 1992 et les Éditions France progrès, toutes deux dans le sillage de l’édition communiste. L’effondrement de la vente directe des collections de livres comme de l’édition communiste, lui firent vivre une fin de carrière difficile avec des séquences de chômage.

Jean-Claude Malé passa par un instituteur de son quartier de Pau, Louis Cluchague, pour adhérer à l’UJCF au printemps 1964, puis au Parti communiste en mai 1965. Son père désapprouva mais le laissa prendre ses responsabilités. Sa sœur Lucienne, institutrice, son aînée de cinq ans, avait été la première à rejoindre le mouvement communiste ; elle exerça à Corbeil–Essonnes (Essonne). Secrétaire du cercle JC de Pau après avoir suivi une école fédérale des jeunes, il fut secrétaire fédéral jusqu’à son service militaire (mai 1967-août 1968) durant lequel son engagement communiste ne passa pas inaperçu. Il fut ensuite membre du comité de section communiste et secrétaire de cellule.

Dans tous ses lieux de travail, Jean-Claude Malé fut un militant CGT actif et entreprenant. Il siégea à la commission exécutive de la fédération CGT des VRP de 1975 à 1982. Il fut conseiller prud’homme de 1975 à 1979. Créateur de l’Institut CGT d’histoire sociale des Pyrénées-Atlantiques en 1998, il en fut le président de 1998-2012. Passionné d’histoire, il fut correspondant du Maitron.

Jean-Claude Malé anima de nombreuses associations (FCPE, MRAP, France URSS, Mouvement de la paix, Amicale du camp de Gurs, Amis de l’ANACR, Musée de la Résistance et de la Déportation des Pyrénées-Atlantique dont il est secrétaire) et participa, en 1975, à la création de l’association François Mauriac pour regrouper les anciens malades du cancer. Lui-même avait connu la leucémie en 1972 .

Marié avec une militante de la CGT et du PCF, il est père de deux garçons et d’une fille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article145516, notice MALÉ Jean-Claude par Claude Pennetier, version mise en ligne le 12 mars 2013, dernière modification le 12 mars 2013.

Par Claude Pennetier

Jean-Claude Malé à 46 ans
Jean-Claude Malé à 46 ans
Fourni par Jean-Claude Malé
Jean-Claude Malé à la fête de l'Humanité en 1987 (en rouge)
Jean-Claude Malé à la fête de l’Humanité en 1987 (en rouge)
Jean-Claude Malé à 52 ans
Jean-Claude Malé à 52 ans

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Témoignage écrit de Jean-Claude Malé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément