MEYSSONNIER Simone [née OLLIVIER Simone, Marie, Françoise]

Par Alain Prigent, François Prigent

Née le 30 juillet 1897 à Kérity (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor), morte le 22 février 1984 à Paimpol (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; institutrice ; militante de la section SNI des Côtes-du-Nord.

Simone Ollivier était la fille d’Albert Ollivier, marin né en 1871, qui épousa Marie Prijean, ménagère née en 1872. Élève de l’École normale d’institutrices de Saint-Brieuc, promotion (1914-1917), elle enseigna successivement à Pléhédel (1917-1919), Kérity (1919-1920), Plounez (1920), Quemperven (1920-1921)-1922), Pemmerit-Jaudy (1921-1922), Plourivo (1922-1926), Kerfot (1926-1933), Paimpol (1933-1934) puis à Kérity à partir de 1943 où elle termina sa carrière en 1952. Simone Ollivier qui avait rencontré Georges Meyssonnier lors du congrès de la Fédération en août 1931 à Limoges, l’épousa le 24 décembre 1932 à Kerfot (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor).

Conseillère syndicale du SMEL-CGTU (1928-1930), elle fut responsable du bulletin. Elle soutint publiquement les objecteurs de conscience en 1933. Candidate au conseil départemental (1932), elle fit partie du bureau provisoire du SN en octobre 1939. Élue sur la liste « Indépendance du syndicalisme » au conseil syndical du SNI en 1947, elle siégea comme suppléante à la CAPD en 1949. Elle militait dans le courant des Amis de l’École émancipée.

Comme son époux, elle était militante du PSU en 1965 à Kérity en Paimpol.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article145573, notice MEYSSONNIER Simone [née OLLIVIER Simone, Marie, Françoise] par Alain Prigent, François Prigent, version mise en ligne le 14 mars 2013, dernière modification le 14 mars 2013.

Par Alain Prigent, François Prigent

SOURCES : Arch. dép. Côtes d’Armor, 1T1589, dossier professionnel versé par l’inspection académique. — Fichier du PSU en 1965 dans les Côtes-du-Nord. — Arch. de la FSU 22 (bulletins des sections départementales du SNI et de la FEN). — Alain Prigent, Les instituteurs des Côtes-du-Nord sous la IIIe République (Laïcité, amicalisme et syndicalisme), Editions Astoure, 2005. — François Prigent, Les réseaux socialistes en Bretagne des années 1930 aux années 1980, thèse de doctorat, Université de Rennes 2, 2011.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément