MEZZANATTI Marcel

Par Alain Dalançon

Professeur en Algérie ; militant syndicaliste du SNCM puis du SNES

Marcel Mezzanatti était professeur de sciences à l’école primaire supérieure de garçons d’Alger dans les années 1930 qui devint collège moderne à partir de 1943.

Il milita au Syndicat national des EPS avant-guerre puis il fut secrétaire de la section départementale d’Alger du Syndicat national des collèges modernes de 1946 à 1949, succédant à Louis Julia.

Au nom de sa section, il manifesta en 1946 sa déception au sujet de l’échec de la fusion organique des syndicats du second degré de la Fédération générale de l’enseignement, estimant que « les promesses faites pendant la résistance n’ont pas été tenues, qu’aucun compte n’a été tenu de la fusion réalisée à Alger dans le cadre de la France libre, en 1943. » Il demanda également que les délégués rectoraux recrutés en Algérie après le débarquement du 8 novembre 1942, soient titularisés.

Il milita ensuite au Syndicat national de l’enseignement secondaire et fut responsable académique des retraités du SNES d’Algérie en 1961.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article145705, notice MEZZANATTI Marcel par Alain Dalançon, version mise en ligne le 21 mars 2013, dernière modification le 24 avril 2021.

Par Alain Dalançon

SOURCES : Arch. IRHSES (Bulletins du SNPES et du SNCM)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément