HERMITTE Maurice [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Né le 1er décembre 1908 à Alger (Algérie) ; cheminot ; chef de bureau principal ; président de l’Union d’Algérie de la Fédération autonome des cadres (FAC) puis de l’Union d’Algérie des cheminots CGC.

Maurice Hermitte, chef de bureau principal aux services centraux de l’Exploitation à Alger, fut président de l’Union d’Algérie de la Fédération autonome des cadres des chemins de fer.

Signataire, fin janvier 1960, de l’appel du Comité d’action des cheminots pour l’Algérie française, il fut contraint de démissionner de ses fonctions par Raymond Decoudun, président fédéral de la FAC. Une partie de cette union refusa cette mesure et fit sécession en mai de la même année pour constituer l’Union des syndicats professionnels de cadres et de maîtrise de la SNCFA (Société nationale des chemins de fer algériens). Cette union s’affilia ensuite à la CGC (Confédération générale des cadres).

Maurice Hermitte assuma, au sein de cette union, les fonctions de président.
Par ailleurs, il fut candidat, lors des élections municipales du 19 avril 1959 à Alger, sur la liste intitulée "Défense des intérêts communaux". Il appartint également à la délégation spéciale installée à la mairie d’Alger en charge de la gestion de la ville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article146024, notice HERMITTE Maurice [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 16 avril 2013, dernière modification le 6 octobre 2021.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Nat. France Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG 91 3 F/55, 3 F/110 et Alger, 1 K/813.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément