CONDÉ Antonio

Par Louis Botella

Né à Montillia (Andalousie, Espagne), mort en mars 1995 ; syndicaliste UGT de la région parisienne ; militant du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE).

Antonio Condé, originaire de Montillia (province de Cordoue, Andalousie), adhéra en 1931 à l’UGT (Union générale du travail) et au PSOE (Parti socialiste ouvrier espagnol). Ayant pris part à la guerre d’Espagne dans le camp des Républicains, il se réfugia en 1939 en France. Il fut interné pendant un certain à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales).

Clandestin pendant la Seconde guerre mondiale, il réussit à échapper aux recherches de la police de Vichy et de la Gestapo. Il obtint à la Libération le statut de réfugié politique.

Puis il continua à militer au sein de l’UGT et il fut le responsable, jusqu’à l’âge de 83 ans, de son secrétariat pour la région parisienne. Ce secrétariat fut hébergé dans les locaux de l’Union départementale FO de Paris avec qui il fut en étroite relation.

A la suite de son décès, il fut inhumé dans sa commune natale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article146066, notice CONDÉ Antonio par Louis Botella, version mise en ligne le 18 avril 2013, dernière modification le 18 avril 2013.

Par Louis Botella

SOURCE : FO Hebdo, 29 mars 1995.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément