BERNARD Maurice, Émile, Marcel

Par Jean-Marie Guillon

Né le 2 octobre 1912 à Champoléon (Hautes-Alpes), mort en action le 11 juin 1944 à La Folatière, commune du Pont-du-Beauvoisin (Isère) ; gendarme ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Originaire des Hautes-Alpes, le gendarme Maurice Bernard était affecté à la brigade de La Tour-du-Pin, légion de gendarmerie de Dauphiné-Savoie (compagnie de l’Isère). Il était marié avec Marie Adeline Léoncie Escallier. Participant à la mobilisation résistante qui suivit le débarquement du 6 juin 1944 en Normandie, il fut arrêté alors qu’il rejoignait au maquis la 4e Cie Chartreuse de l’AS. Il fut abattu le 11 juin 1944 au hameau de Reculfort, commune de La Folatière, en même temps que plusieurs autres maquisards, notamment Francs-tireurs et partisans. Sa tombe au cimetière du hameau des Borrels (commune de Champoléon), dans le Haut-Champsaur, porte : « Ici repose un vrai modèle d’époux et de père, mais hélas trop lâchement assassiné par les Allemands, laissant sur cette terre une famille si cruellement éprouvée ». Son nom figure sur les monuments aux morts de Champoléon et de Gap (Hautes-Alpes), où sont épouse résidait.
Le titre de « Mort pour la France » lui fut attribué.
Homologué FFI et DIR avec le grade de sergent, il fut décoré de la Médaille militaire pour « faits exceptionnels de guerre, Tarn-et-Garonne et résistance » à titre posthume le 21 juin 1950, et de la Croix de guerre avec étoile de vermeil le 24 avril 1950 avec la citation suivante :
« Ardent patriote. Dénoncé alors qu’il rejoignait une formation des Forces Françaises de l’Intérieur, a été arrêté et fusillé le 11 juin 1944, à la Folatière (Isère). »
Il fut également décoré à titre posthume de la Médaille de la déportation et de l’internement pour faits de résistance le 1er février 1955 et de la Médaille de la Résistance française le 23 février 1959.




Voir La Folatière (11 juin 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article146168, notice BERNARD Maurice, Émile, Marcel par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 26 avril 2013, dernière modification le 18 avril 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : AVCC, AC 21 P 20819. — SHD GD 2007 ZM1/191 532. — SHD GR Cellule "Résistance", 16 P 51 570 ; GR 19 P 38/7 — Site Internet Mémoire des Hommes. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, Drôme-Isère, Lyon, 1973. — Mémorial Genweb. — Notes de Dominique Ledortz et de Laurent Vidal.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément