MONDET Alfred, Auguste, Paulin dit Fred

Par Jean-Marie Guillon

Né le 23 juillet 1920 à Pont de Cervières (Hautes-Alpes), abattu le 19 août 1944 à Saint-Martin-de-Queyrières (Hautes-Alpes) ; maquisard FTP.

Fils d’Auguste Mondet, électricien, et de Thersile Nurisso, marié à Paulette Monier, Alfred Mondet était mécanicien et habitait à Pont-de–Cervières, hameau de Briançon (Hautes-Alpes).
Membre du maquis FTP de Béassac (vallée de Vallouise, XIe bataillon FTP des Hautes-Alpes), il fut abattu au lieu-dit Pont-Roux par les Allemands lors du raid qu’ils firent au hameau de Prelles (commune de Saint-Martin-de-Queyrières) le 19 août 1944, en représailles au sabotage du pont sur la Durance fait par les maquisards, le 15. Il fut tué au volant d’une véhicule alors qu’il cherchait à se réfugier dans un tunnel démoli. Ses camarades ne purent récupérer son corps que le soir. Il fut déposé dans la salle d’école du village. Célestin Freinet, qui appartenait au même maquis, évoqua sa mort dans le numéro 584 de la Bibliothèque du travail consacré au maquis. Il fut enterré par ses camarades et les habitants de la vallée le lendemain. Le maquis de Béassac n’avait eu à déplorer aucune perte jusque-là.
Il fut homologué comme adjudant par le commandement FTP. Une plaque près du pont de Prelles rappelle sa mémoire en affirmant qu’il « fut vengé : après trois heures de lutte contre un ennemi supérieur en nombre et en matériel, la victoire resta au maquis. »
Il fut reconnu « Mort pour la France. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article146191, notice MONDET Alfred, Auguste, Paulin dit Fred par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 7 octobre 2013, dernière modification le 13 octobre 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Mémoire des Hommes SHD Caen DAVCC 21 P 91826 et Vincennes GR 16 P 425603 (nc). ⎯ École Saint-Blaise Briançon, « Briançon été 1944. Parcours de découverte historique ». ⎯ Commission d’histoire de l’Occupation et de la Libération de la France, Hautes-Alpes, secteur E-Lus-Dévoluy, 14e Bataillon FTPF, p. 126. — Richard Duchamblo, Cahiers « Maquisards et Gestapo », Gap, Ribaud Frères, 19 cahiers 1945-1949, reprint 2005, Gap, Éditions des Hautes-Alpes, tome 2, 10e cahier. — Célestin Freinet, « Le maquis », Bibliothèque du Travail, n° 584, 10 mai 1964. . ⎯ Jean-Pierre Jaubert, Célestin Freinet résistant-pédagogue 1944-1945, Gap, Éditions des Hautes-Alpes, 2020. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément