GOLINVAL Maurice

Par Didier Bigorgne

Né le 30 janvier 1897 à Monthermé (Ardennes), mort le 1er avril 1972 à Bogny-sur-Meuse (Ardennes) ; ouvrier d’usine, puis marchand de journaux ; militant communiste ; maire de Château-Regnault (1945-1959).

Maurice Golinval était le fils de Paulin Aimé Golinval, ouvrier profileur, et de Victorine Désirée Lesseux, journalière. Après avoir fréquenté l’école communale de Château-Regnault (Ardennes) dont il sortit avec le certificat d’études primaires, il entra dans la vie active. Il travailla à la Grosse Boutique où il exerça le métier de raboteur pendant de longues années.

Membre des Jeunesses socialistes avant la Première Guerre mondiale, Maurice Golinval fut interné politique à Elan (Ardennes) du 27 mars 1916 au 13 mars 1917. Une fois libéré, il retrouva son emploi à la Grosse Boutique. Le 22 janvier 1921, à Château-Regnault, il épousa Marcelle Julia Gomet, ouvrière d’usine, qui lui donna une fille l’année suivante.

En février, 1926, Maurice Golinval, alors membre du syndicat CGTU de la Métallurgie ardennaise et adhérent du Parti communiste, participa à la grève qui éclata à la Grosse Boutique pour une augmentation de salaire et qui s’étendit aux autres boulonneries de Château-Regnaul et des localités voisines de Levrézy et de Braux. Après le lock-out imposé par les patrons, le conflit mobilisa mille cinq cents ouvriers pendant neuf mois, de mars à novembre Maurice Golinval quitta l’usine en 1931 pour s’installer en qualité de marchand de journaux à Château-Regnault.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Maurice Golinval se réfugia avec sa famille à Bois-de Senay (Vendée). À la Libération, il gardait les prisonniers allemands à la Croix-Scaille, sur la frontière belge.

Nommé conseiller municipal de Château-Regnault en septembre 1944, Maurice Golinval devint premier adjoint au maire communiste Miguel Sauvage. Élu le 29 avril 1945 sur une liste d’union républicaine antifasciste composée de communistes, de militants cégétistes, de membres du Front national et de l’Union des femmes françaises, il retrouva le poste de maire adjoint. À la démission de Miguel Sauvage nommé instituteur à Nouzonville, Maurice Golinval fut élu maire de Château-Regnault en d’octobre 1945. Avec les victoires successives de la liste du Parti communiste aux élections municipales du 19 octobre 1947 et du 26 avril 1953, il exerça sa fonction jusqu’en mars 1959.

Maurice Golinval était à la retraite depuis 1962 quand il mourut. Il fut enterré civilement au cimetière de Château-Regnault.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article146265, notice GOLINVAL Maurice par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 30 avril 2013, dernière modification le 11 janvier 2021.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Arch. Dép. Ardennes, 3 M 8 et 9. — Liberté, 1945 à 1953. — Presse locale. — Renseignements communiqués par Madame Pierrard, fille de l’intéressé. — État civil de Monthermé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément