MOREAU Michel

Par Jacques Girault

Né le 7 octobre 1921 à Thouars (Deux-Sèvres), mort le 30 septembre 1996 aux Sables-d’Olonne (Vendée) ; instituteur dans le Maine-et-Loire puis en Vendée ; militant syndicaliste ; militant communiste ; conseiller municipal du Château-d’Olonne.

Fils d’un employé dans les chemins de fer, communiste, et d’une couturière, Michel Moreau entra à l’École normale d’instituteurs d’Angers en 1938 et, titulaire du brevet supérieur, fut nommé instituteur à Cernusson de 1941 à 1946. Il se maria en septembre 1941 à La Bretonnière (Vendée) avec Lucette Bourdeau, institutrice, fille d’un cheminot, future membre du Parti communiste français. Le couple eut quatre enfants. Ils furent nommés à Vihiers puis, au milieu des années 1950, à Cholet. Dans les années 1970, il devint directeur d’un collège d’enseignement général en Vendée puis de CES.

Michel Moreau adhéra au Syndicat national des instituteurs en 1944 et le délégué du canton de Vihiers de 1945 à 1955. Par la suite, en 1961, il fut élu pour représenter le personnel dans des instances départementales. Il devint au milieu des années 1960 membre du conseil syndical de la section départementale du SNI.

Michel Moreau devint membre du PCF à Cernusson en 1945 puis, jusqu’en 1955, fut le secrétaire de la cellule communiste de Vihiers. A partir de sa mutation à Cholet, il fut membre du secrétariat de la section communiste locale, responsable de l’organisation. Il entra au comité de la fédération communiste en 1956, fut membre du bureau fédéral en 1957, puis revint au seul comité fédéral de 1959 à 1970.

Il participa au stage organisé par le PCF pour les instituteurs communistes du 8 au 21 septembre 1957. Membre du conseil d’administration puis du bureau, au milieu des années 1960, de l’amicale laïque de Cholet, il était le secrétaire adjoint de la commission des fêtes. Candidat suppléant aux élections législatives dans les circonscriptions de Saumur en 1958, de Cholet en 1962 et en 1967, il fut présenté aux élections cantonales en 1951, en 1958 et en 1964 à Vihiers, puis en 1961 dans le canton de Montrevault, puis en 1967 dans la canton de Cholet-Est.

Retraité, secrétaire de la section communiste des Sables-d’Olonne, trésorier de la cellule communiste de Château-d’Olonne, Michel Moreau, candidat en 1979 au Conseil général dans le canton, arriva en quatrième position avec 1 713 voix. En tête des candidats communistes sur une liste d’union de la gauche à direction socialiste au Château-d’Olonne, il fut élu conseiller municipal de la commune en 1983 et fut à nouveau candidat au Conseil général en 1985, arrivant en quatrième position avec 984 voix.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article146401, notice MOREAU Michel par Jacques Girault, version mise en ligne le 13 mai 2013, dernière modification le 13 mai 2013.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément