MORIZOT Marius

Par Alain Dalançon

Surveillant général ; militant du SNES à Paris.

Marius Morizot (ou Morisot) était répétiteur au lycée Carnot à Paris en 1933 puis répétiteur délégué au lycée Rollin à Paris en 1937.

Après la Deuxième Guerre mondiale, Morizot était surveillant général au lycée Louis-le-Grand à Paris. Il militait au Syndicat national de l’enseignement secondaire et fut élu au bureau national secrétaire corporatif de sa catégorie au congrès de Pâques 1946. Il négocia avec le directeur du Second degré, Gustave Monod, la possibilité pour les surveillants généraux de devenir censeur et de toucher des heures supplémentaires.

Il fut réélu au congrès de 1947 et fut chargé en outre de l’enseignement dans la France d’Outre-mer. A la suite de demandes pressantes des enseignants de la Réunion, il alerta sur l’insuffisance des traitements des personnels des départements d’Outre-mer, qui pourrait les inciter à demander leur rapatriement en métropole.

À la rentrée suivante d’octobre 1947, il n’occupait plus aucune responsabilité dans la direction du SNES, le secrétariat des surveillants généraux resta vacant jusqu’à ce que Raymond Canet le remplace au congrès de 1948.

Il était probablement devenu censeur.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article146467, notice MORIZOT Marius par Alain Dalançon, version mise en ligne le 15 mai 2013, dernière modification le 17 février 2018.

Par Alain Dalançon

SOURCES : Arch. IRHSES (SNES, L’Université syndicaliste)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément