AYMÉ Lucien [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Cheminot ; syndicaliste CGC de l’Algérois (Algérie).

En octobre 1946, Lucien Aymé, chef de dépôt de 1ère classe à Sidi-Mabrouck, figura sur la liste des candidats présentés en commun par la CGT et le Syndicat des ingénieurs et cadres des chemins de fer lors de l’élection des délégués auprès du chef du service du Matériel et de la Traction des chemins de fer en Algérie.

Lucien Aymé, inspecteur divisionnaire de 1ère classe aux services administratifs des chemins de fer algériens à Alger (CFA), fut, en juin 1960, vice-président de l’Union des syndicats de cadres et de maîtrise de la SNCFA. Cette union, issue majoritairement d’une scission, intervenue en mai 1960, au sein de la FAC (Fédération autonome des cadres des chemins de fer), fut affiliée à la CGC (Confédération générale des cadres).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article146642, notice AYMÉ Lucien [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 21 mai 2013, dernière modification le 3 octobre 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Nat. France Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG 91 3 F/108. — Le Cheminot Algérien, organe officiel de l’Union d’Algérie [CGTU puis CGT], octobre 1946 (BNF Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément