MEUBRY Paul [dit Kléber]

Par Daniel Grason

Né le 16 mars 1892 à La Plata (Argentine), fusillé le 15 juin 1943 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; monteur-électricien ; militant communiste ; résistant FTPF.

Paul Meubry vivait 12 avenue du Bel-Air à Paris (XIIe arr.). Il adhéra au Parti communiste avant la guerre. Il fut élu en 1938 membre de la commission exécutive du syndicat CGT des électriciens de la région parisienne.
Il entra dans les FTP début 1943. Le 21 février vers 20 h 20 il était notamment avec Pierre Radermecker, lorsque l’un d’eux lança une grenade dans le hall d’entrée d’une maison de tolérance réservée aux troupes allemandes rue Blondel (IIIe arr.). Un militaire allemand saisit la grenade et la jeta dans la rue où elle n’éclata pas.
Avec l’objectif de lui subtiliser son arme, il participa le 6 mars à l’attaque d’un gardien de la paix du IIe arrondissement de Paris. Son arrestation eut lieu à la suite de cette action.
Il comparut le 4 juin 1943 devant le tribunal du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.). Condamné à mort pour « action de franc-tireur », il fut passé par les armes le 15 juin 1943 au Mont-Valérien. Son inhumation eut lieu dans le carré des corps restitués du cimetière d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article146686, notice MEUBRY Paul [dit Kléber] par Daniel Grason, version mise en ligne le 22 mai 2013, dernière modification le 25 avril 2022.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo., BA 1752, PCF carton 14, rapport sur l’activité communiste pendant l’Occupation, 77W 594. – DAVCC, Caen, Boîte 5 / B VIII dossier 4, Liste S 1744-157/43 (Notes Thomas Pouty). – Site Internet Mémoire des Hommes. – Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément