CORNEZ Victor.

Par Jean Puissant

Pâturages (aujourd’hui commune de Colfontaine, pr. Hainaut, arr. Mons), 29 octobre 1886 – 1961. Ouvrier mineur, militant syndical socialiste, militant au Parti ouvrier belge, conseiller provincial et député permanent du Hainaut, résistant.

Ouvrier mineur à Pâturages, responsable syndical, militant du Parti ouvrier belge (POB), Victor Cornez est élu conseiller provincial du Hainaut en 1932. Il siège au Comité fédéral du parti depuis 1936 et représente la Fédération boraine au Conseil général du POB en 1935. Il s’agit donc d’un cadre moyen, moins exposé qu’Émile Cornez ou Achille Delattre - dont Victor Cornez est d’ailleurs le beau-frère -, ce qui peut expliquer son rôle non négligeable pendent la guerre.

En 1940, Victor Cornez est actif dans le maintien de contacts au sein du parti. Il œuvre dans le domaine de la presse clandestine socialiste régionale avec La Renaissance nationale et nationale avec Le Peuple, L’Espoir, auprès d’Émile Cornez, comme coordinateur de la diffusion. Lorsque ce dernier entre dans la clandestinité, il reste en contact avec lui. Il s’occupe des jeunes gens menacés par le travail obligatoire. À la fin de la guerre, Victor Cornez participe à la résistance armée au sein des Milices patriotiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147055, notice CORNEZ Victor. par Jean Puissant, version mise en ligne le 4 juin 2013, dernière modification le 10 janvier 2020.

Par Jean Puissant

SOURCES : PUISSANT J., « La Fédération socialiste républicaine du Borinage (1919-1939) », Res Publica, X-1968, p. 607-672 – MAERTEN F., « Du murmure au grondement, la résistance politique et idéologique en Hainaut (mai 1940-Septembre 1944) », Analectes d’histoire du Hainaut, 7, Mons, 1999, p. 318.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément